Soudan/KHARTOUM 2019 : Pourparlers de paix en RCA, on entre dans le dur

0
205
Ouverture


Après les politesses diplomatiques des premiers jours, ces pourparlers de paix entre les groupes rebelles et le gouvernement centrafricain sont entrés dans leur phase de confrontation brutale et de combats rhétoriques.

Comme il fallait s’y attendre, le face à  face entre les protagonistes, sorti des sourires de façade n’a pas été des plus joyeux. Si Firmin NGREBADA, le chef de la délégation gouvernementale déclare être venu là  â€œdans un esprit d’ouvertureâ€�, les groupes armés eux s’arc-boutent à  la fermeture.
En témoigne ce draft de leurs revendications.

Là  il va falloir jouer longtemps au football, pour reprendre une métaphore très maladroite de Martin ZIGUÉLÉ : “Les négociations, c’est comme le foot, ça se joue sur le terrainâ€�.

Les débats vont être ardus avant d’éventuellement espérer parvenir à  un ou des accords.

“constats et positions des groupes armés relatifs au DRAFT portant accord de paix et de réconciliation en RCA 6 points :

1 – Des mesures de clémence générale (AMNISTIE GÉNÉRALE)

2 – De la dissolution du gouvernement et la formation d’un gouvernement de sortie de crise, dont la mission est définie dans la feuille de route en annexe, avec une représentativité des groupes armés.

3 – Un premier ministre issu des groupes armés et disposant d’un pouvoir étendu.

4 – Le statut des leaders des groupes armés et certains de leurs proches collaborateurs.

5 – La redéfinition des organes des comités stratégique, technique, ainsi que celui de la coordination nationale DDR/RN/RS pour s’assurer de l’intégration et de la représentativité effective des groupes armés.

6 – La transformation fusionnée des groupes armés en détachement d’auto-défense temporaire ou transitoire, pour assurer la quiétude, la sécurité, et la libre circulation des personnes et des biens, dans les localités sous contrôle, en attendant l’enrôlement de nos éléments qualifiés, dans les forces de défense et de sécurité. Les modalités de son organisation intégrée et de son fonctionnement, seront déterminés par le mécanisme de suivi du présent accord.

Fait à  Khartoum le 28 janvier 2019

Pour les groupes armésâ€�

Source : ABangui

Laisser un commentaire