RCA: les discussions de Khartoum n’avancent plus

0
146
Le


Au Soudan, les pourparlers à  Khartoum entre gouvernement et groupes armés centrafricains sont au point mort. La facilitation a proposé une première mouture d’accord de paix qui devait être adoptée samedi, selon l’agenda initial. Mais depuis deux jours, les discussions bloquent sur deux exigences des groupes armés.

Les quatorze groupes armés centrafricains présents à  Khartoum, qui se sont fait ou se font encore la guerre, parfois même à  l’intérieur d’un même camp, parlent d’une même voix aujourd’hui afin de défendre leurs intérêts. Ils ont donc présenté des revendications communes.

Points « fondamentaux et vitaux »

Les deux plus importantes, et qu’ils considèrent comme des « préalables » à  tout accord, sont sans doute l’exigence d’une amnistie générale et celle d’un gouvernement de sortie de crise dont ils feront partie et qui sera dirigé par un Premier ministre aux pouvoirs élargis, issus de leur camp. Il s’agit de deux points qu’ils qualifient de « fondamentaux et de vitaux » qui ne figurent pas dans la première mouture du projet d’accord que leur a soumis l’équipe de la facilitation la semaine dernière.

Source : ABangui

Laisser un commentaire