République Centrafricaine : Bambari, les mercenaires russes sont à  la recherche des vivres.

0
148
Convoi


De sources bien informées, la situation a Bambari s’est calmée mais les comportements de certains apparaissent au grand jour, montrant que ces individus altruistes et respectables qu’ils ont voulu nous faire croire.

Depuis la fameux journée mondiale de l’alimentation qui ne s’est pas faite, Bambari fait parler d’elle et encore. Les groupes armés n’ont pas résisté à  l’ardeur qu’ont manifestée les FSI (forces de sécurité intérieure) et les FACA, appuyées par les forces de la Minusca pour libérer la population. Les combats ont duré, la tension est restée. A présent que la situation se calme les langues se délient.

Alors que les FACA se sont montrés exemplaires, les russes qui semblaient les accompagner ont préféré aller réclamer des vivres auprès des ONG. La population de Bambari est déjà  dans une situation très difficile où tous les vivres, les médicaments, l’aide que les ONG apportent ne sont pas suffisante pour aider tout le monde, les russes osent venir réclamer. S’ils ont de quoi venir ici pour former les Forces armées centrafricaines et donner des fusils alors ils ont suffisamment pour se nourrir. Ils commencent à  venir réclamer auprès des ONG, ensuite, que voleront-ils ?

N’ont-ils pas déjà  commencé d’ailleurs à  piquer les ressources naturelles du pays ? la population commence à  douter du bienfait de la présence de ce pays. Les russes se seraient entendus avec les groupes armés pour exploiter les mines. S’il y a vraiment eu entente alors les groupes armés ne vont pas arrêter de terroriser et martyriser la population, tandis que les rebelles chercheront à  profiter et gagner de l’argent, protéger par les russes faisant semblant d’aider le président Touadéra. Car oui à  présent les russes sont dans l’entourage direct du président.

Se sentir proche du pouvoir leur donneraient-ils un sentiment d’impunité ? il semblerait en tout cas. Toujours à  Bambari, les personnes blessées venues se faire soigner auraient vu des russes tenter d’entrer dans l’hôpital pour soi-disant un interrogatoire. Heureusement ils ont été repoussés au nom du droit humanitaire.

Les centrafricains ne doivent pas se laisser faire et laisser les pays ennemis venir piller les ressources de notre pays.

Source : ABangui

Laisser un commentaire