Edouard Ngaissona: le membre du Comité exécutif de la CAF devant la CPI

0
172

Interpellé en France en fin d’année dernière suite à un mandat d’arrêt lancé à son encontre, Patrice Edouard Ngaissona, président de la FCF (Fédération centrafricaine de football) a fait une première comparution devant le tribunal de la CPI (Cour Pénale Internationale).

Egalement membre du Comité exécutif de la CAF (Confédération africaine de football), l’homme est accusé de crimes de guerre et crimes contre l’humanité pour son rôle dans la guerre civile en Centrafrique entre décembre 2013 et décembre 2014 au moins. Ngaissona s’est proclamé à plusieurs reprises coordinateur général national anti-balaka.

On alertait déjà en janvier 2018 sur les probables conséquences de la présence de Ngaissona au sein du Comex de la CAF. A l’époque, il se présentait pour entrer au Comité contre le Gabonais Pierre-Alain Mouguengui.

C’est la première fois qu’un responsable du football africain est traduit devant la CPI. Les juges ont fixé l’ouverture de l’audience de confirmation des charges au 18 juin 2019.

Egalement patron de l’UNIFFAC (Union des Fédérations de football d’Afrique centrale), il devrait connaitre son sort à la tête de l’institution lors d’une assemblée générale extraordinaire convoquée pour le 2 février prochain.

Pour l’heure, aucune communication de la part de la CAF.

Source : Africa Top Sports

Laisser un commentaire