Côte d’Ivoire  : après huit ans d’exil, cinq proches de Gbagbo de retour au pays

0
161
L'ancien président Laurent Gbagbo (à droite, premier plan) ; le vice-président et Premier ministre, Charles Konan Banny (à gauche, premier plan), et les membres de l'Exécutif désigné à la fin du mois de décembre 2005.

En exil depuis 8 ans au Ghana, des proches de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo devraient rentrer en Côte d’Ivoire à la fin du mois de ce mois de janvier. Parmi eux, cinq anciens ministres dont Emile Guiriéoulou, président de la Coordination du Front populaire ivoirien (FPI) en exil et ancien ministre de l’Intérieur et de la sécurité.

C’est peut-être une des conséquences directes de l’acquittement de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo par les juges de la Cour pénale internationale (CPI). En exil depuis huit ans au Ghana, des proches de l’ex-chef d’Etat ont décidé de rentrer au bercail ce 31 janvier. Selon l’ancien ministre en charge de l’Environnement, les eaux et forêts, Lazare Koffi Koffi qui a rapporté l’information sur sa page officielle Facebook (lui-même faisant partis des pro-Gbagbo sur le retour), au rang de ces proches se trouveraient cinq anciens ministres.

Il s’agit notamment d’Emile Guiriéoulou (Intérieur et sécurité), président de la Coordination du Front populaire ivoirien (FPI) en exil ; Richard Kouamé Secré (Tourisme et Artisanat) ; Thomas N’guessan Yao (Enseignement supérieur) ; et de Lazare Koffi Koffi lui-même, tous cadres du FPI (parti de Laurent Gbagbo) ; ainsi que d’Angèle Gnonsoa (Enseignement technique et professionnel), figure de proue du Parti ivoirien des travailleurs (PIT).

D’autres retours attendus au cours de l’année

A ces anciens membres du gouvernement Marie Gilbert Aké N’gbo se joindront Lia Bi Douayoua, ancien ministre de la Communication dans le premier gouvernement Pascal Affi N’guessan, et nombreux autres militants du FPI, connus et moins connus «vivant dans les camps d’Egyikrom et d’Ampain» au Ghana, a écrit Lazare Koffi Koffi sur sa page officielle Facebook.

Lire aussi : Présidentielle en Côte d’Ivoire : la fausse candidature de Guillaume Soro

«Tous seront au pays le 31 janvier prochain», a insisté Koffi soulignant qu’une «sympathique cérémonie organisée à leur intention sera organisée au siège de la Coordination à Hong Kong le samedi 26 janvier» avant le départ. Selon lui, cette vague de départ sera suivie par d’autres au cours de cette année.

Source : La Tribune Afrique

Laisser un commentaire