Le Représentant spécial adjoint plaide à  Bambari pour la relance du dialogue communautaire après la stabilisation de la situation sécuritaire

0
60
Le


Stabilisation de la situation sécuritaire et rétablissement de la confiance entre les autorités et toutes les communautés, telles ont été les questions prioritaires évoquées par le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations Unies en charge des questions politiques et de la protection des civiles, Kenneth Gluck, à  l’occasion de sa visite à  Bambari, ce 23 janvier 2019.

Deux semaines après le lancement par la MINUSCA de la 2eme opération « Bambari ville sans groupes armés » destinée à  débarrasser durablement la ville des groupes armés, Kenneth Gluck a mis à  profit sa présence à  Bambari pour échanger avec plusieurs interlocuteurs, au nombre desquels les autorités locales, les Forces armées centrafricaines (FACA) et forces de sécurité intérieure (FSI) ainsi que des représentants des agences des Nations Unies

« Je suis d’abord venu m’assurer que les groupes armés ont bien été neutralisées suite à  la récente opération militaire menée à  Bambari et que la pression militaire sera maintenue afin d’écarter les potentiels éléments armés résiduels. Dorénavant, seules les forces conventionnelles devraient posséder des armes et assurer la sécurité dans la ville », a martelé, d’emblée, le chef adjoint de la MINUSCA à  l’issue de sa rencontre avec le sous-préfet de Bambari, Judes Doté. Kenneth Gluck a également insisté sur la nécessité d’échanger avec les différents acteurs locaux sur les moyens appropriés de profiter de cette stabilisation pour relancer l’activité socio-économique, renforcer la coexistence pacifique et relancer un dialogue constructif avec toutes les communautés sans exclusive.

Pour sa part, le sous-préfet de Bambari a saisi l’opportunité de cette visite pour souligner le besoin de continuer à  lutter contre l’instrumentalisation des communautés par les groupes armés, mais aussi pour réaffirmer le soutien des autorités administratives locales à  cette opération militaire. « Un arrêté municipal sera incessamment signé pour accélérer l’installation par la MINUSCA de postes militaires fixes afin de renforcer la sécurité dans certains quartiers de Bambari », a annoncé l’autorité sous-préfectorale.

Aux commandants des Forces de sécurité intérieure et des FACA rencontrés, Kenneth Gluck a assuré du soutien de la MINUSCA en vue de les aider à  briser le mur de méfiance avec certaines communautés dans l’optique de construire une relation de confiance. « La sécurité relève de l’usage de la force, mais elle s’appuie également sur la qualité des interactions avec toutes les communautés dans l’impartialité et le professionnalisme. D’où l’importance d’une bonne répartition du travail entre vous afin que la police et la gendarmerie s’occupent des questions d’enquêtes judiciaires et de maintien de l’ordre et que les FACA se consacrent essentiellement aux questions militaires », a plaidé le Représentant spécial adjoint des Nations Unies en RCA.

De son côté, le commandant adjoint des FACA de Bambari, Capitaine Igor Wallot, n’a pas manqué de saluer la qualité de la collaboration entre ses troupes et les forces onusiennes qui, selon lui, sera déterminante pour pacifier durablement Bambari et les localités environnantes.

Avec les représentants des agences des Nations unies sur place, M. Gluck a surtout discuté des défis relatifs à  une meilleure appropriation des principes humanitaires par les forces de sécurité nationale et le besoin de sécuriser les différents axes routiers pour faciliter l’acheminement de l’assistance humanitaires dans les autres localités de la Ouaka. « Les zones de Bakala, Ippy et Alindao méritent que l’on y concentre également nos efforts sécuritaires. Une approche cohérente à  la fois aux niveaux sécuritaire que civil est primordiale pour s’assurer que la région de la Ouaka retrouve une stabilité plus grande et plus durable », a indiqué Kenneth Gluck avant d’achever sa visite dans la capitale du centre-est du pays.

Source : ABangui

Laisser un commentaire