Centrafrique : la Journée Mondiale de l’Alimentation (JMA) et de la femme rurale à  Bambari, Tous ceci sont dans l’objectif de faire opposer Touadera, seul contre tout le peuple ».

0
131


Voilà , des années passent et des mois se sont écoulés, la France et ces bandes des mercenaires déployés en Centrafrique s’impatientent. Un plan B est même en train d’être concocté, nous souligne quelques indiscrétions averties.

Mais quelles sont les réelles intentions de la France et de ces bras cassés, les thuriféraires de la politique ? Pourquoi sont-ils pressés de sauter Touadera avant les prochaines élections de 2021? Les empêche-t-il de manger ? Les empêche-t-il de restaurer la sécurité dans le pays ? Les empêchent-ils aussi de voler les ressources et richesses du pays ?

En toute franchise, le régime de Touadera et le peuple centrafricain ont été surpris par ces moules tergiversations, malgré une politique de main tendue. La France et ces bandes de mercenaires n’ont jamais eu un réflexe par rapport à  la souffrance du peuple. Ils n’ont pas non plus un projet pour faire sortir la RCA du labyrinthe. Mais, plutôt de la conduire indéfiniment dans l’ombre luciférien.

Se trottiner dans le pays avec les bandits armés pour justifier les échecs du régime actuel est une aberration. C’est un non-sens politique. Pourquoi la France partenaire et puissance coordonnatrice de la RCA ne peut-elle pas taper, ne serait-ce qu’une fois, du poing sur la table devant la myriade de groupes armés qui foisonnent dans le pays ? Est-elle obligée de conjuguer avec eux pour une cause malsaine? Voilà  les vraies gênes de notre société, tout le reste n’est que de « bla, bla, bla » et de pure divagation abasourdie de l’esprit.

Herman THEMONA,

Source : ABangui

Laisser un commentaire