Centrafrique : la France extrade un ancien chef de milice anti-balaka vers la CPI

0
112
Edouard-Patrice


Patrice-Edouard Ngaïssona est soupçonné d’avoir commis ou aidé à  commettre des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité dans l’ouest du pays.

Patrice-Edouard Ngaïssona, patron du football centrafricain et ex-milicien, a été transféré mercredi 23 janvier par la France à  la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre présumés. « Ce transfert fait suite à  l’accomplissement des procédures nationales nécessaires en France, où il avait été arrêté le 12 décembre 2018 », a précisé la CPI dans un communiqué.

Source : ABangui

Laisser un commentaire