Dette publique : la Chine efface des lignes de l’ardoise camerounaise

0
81
La requête formulée par le président Paul Biya lors 3ème sommet du Forum de coopération Chine-Afrique (FOCAC).

Reçu en fin de semaine par le chef de l’Etat camerounais, Paul Biya, le représentant spécial du président chinois Xi Jinping, Yang Jiechi, a annoncé l’allègement de la dette sans intérêt du Cameroun envers son pays à l’échéance de la fin 2018. Il s’agit d’une réponse favorable donnée au pays d’Afrique centrale qui a plaidé pour ce geste.

L’Empire du milieu a décidé d’alléger une partie de la dette camerounaise. C’est le représentant spécial du président chinois Xi Jinping, par ailleurs, membre du bureau politique du Comité central du parti communiste chinois (PCC) et directeur du bureau de la Commission des affaires étrangères de ladite formation, Yang Jiechi, qui en a fait l’annonce vendredi au sortir d’une audience avec le président camerounais, Paul Biya.

Le responsable chinois qui a également été reçu par le ministre des relations extérieures Lejeune Mbella Mbella et le premier ministre, Joseph Dion Ngute, n’a toutefois pas précisé le montant qui objet de l’allègement.

Lire aussi : Chine-Afrique : «Nous devons travailler avec la Chine tout en posant des conditions claires»

L’allègement annoncé cette semaine constitue une réponse favorable accordée par le gouvernement chinois à la requête formulée par le président Paul Biya lors 3ème sommet du Forum de coopération Chine-Afrique (FOCAC), tenu en septembre dernier à Beijing. Le numéro 1 camerounais avait plaidé auprès de son homologue chinois, une renégociation de la dette de son pays qui était devenue trop lourde (1 600,6 milliards Fcfa en août 2018 selon la Caisse autonome d’amortissement qui gère la dette camerounaise).

Rappelons que les interventions de la Chine au Cameroun ont atteint 3.282,738 milliards de francs CFA entre 2007 et 2017. Elles se sont faites au fil des années, à travers des dons, des financements ou divers prêts sous diverses formes, du gouvernement chinois, de la Bank of China, de la China Exim Bank ou encore de l’Industrial and commercial Bank of China.

Source : La Tribune Afrique

Laisser un commentaire