Centrafrique : quand l’affaire de la disparition des 500 millions de la JMA tourne à  l’affrontement personnel au sein du gouvernement.

0
119
Honoré


Après avoir adressé à  son collègue de l’agriculture Honoré Féizouré une correspondance dans laquelle il demande le reversement du reliquat des fonds débloqués par le Trésor public dans le cadre de la JMA 2018 avortée, le ministre des Finances et du Budget vient à  son tour de recevoir, par la voie des réseaux sociaux, la réponse à  sa correspondance. , et elle n’est pas de nature à  résoudre le problème, bien au contraire.

« Monsieur le Ministre, cher collègue,

Dans le cadre de l’organisation de la Journée mondiale de l’alimentation (JMA) 2018 qui devrait se dérouler à  Bambari du 10 au 13 janvier 2019, le trésor public a mis à  la disposition de vos services financiers des fonds y afférents…

Malheureusement, les derniers événements d’insécurité n’ont pas permis l’organisation de cette fête… Ce cas de force majeure qui fait reporter l’organisation de ces festivités m’oblige à  vous demander d’instruire vos services financiers en charge de la gestion des fonds débloqués, de vous faire le point des dépenses effectuées et de procéder au reversement du reliquat au trésor public dans la perspective des futurs préparatifs de ladite journée … »

Alors que le ministre des Finances Henri-Marie DONDRA, dans sa correspondance du 17 janvier dernier (l’extrait ci-dessus), a pris le soin d’employer des termes administratifs et de politesse pour solliciter l’appui de son collègue Féizouré pour que le reliquat des fonds débloqués par le trésor public dans le cadre de la JMA 2018 soit reversé à  la caisse de l’État, au ministère de l’Agriculture et du Développement rural, c’est un choc total. On refuse même de comprendre la démarche du ministre Dondra, et la réponse à  ce dernier ne fait pas attendre :

« Monsieur Dondra, cher collègue,

pourquoi vous utilisez la voie de Facebook pour ce dossier de JMA ? Je comprends que vous visez le poste de Premier ministre et par conséquent vous utilisez tous les moyens pour faire votre publicité personnelle. à€ ce que je sache, vous être le futur candidat du parti RDC à  la prochaine présidentielle même si vous jouez à  l’hypocrisie à  la MCU (NDLR : Mouvement Cœur Uni). Nous ne sommes pas en campagne politique, faisant travail selon le principe de solidarité gouvernementale ».

Cette déclaration loin de résoudre la problématique des 500 millions de francs CFA de la JMA disparut, elle engendre de facto une tension palpable au sein du gouvernement.

Pourquoi parle-t-on du parti RDC alors que le ministre Dondra est membre à  part entière du parti présidentiel MCU ? Cela n’est pas un hasard, le ministre Féizouré fait référence à  l’ethnie du ministre Dondra qui est aussi celle du parti RDC, comme dans son habitude, pour tenter de basculer l’affaire sur le plan ethnique que professionnelle. Cela est même plus grave pour un membre du gouvernement dans un pays en proie à  des problèmes communautaires graves depuis 6 ans.

Pour les Centrafricains, même si le ministre Honoré Féizouré n’est pas d’accord avec la démarche de son collègue Henri-Marie DONDRA, l’essentiel est que les 500 millions soient reversés intégralement au trésor public centrafricain (TPCA) dans un bref délai. Il n’y a pas de double jeu à  faire à  ce niveau.

Source : ABangui

Laisser un commentaire