Les partenaires du panel de l’initiative africaine préparent les pourparlers de Khartoum

0
156
La


La MINUSCA est à  pied d’œuvre avec l’Union africaine (UA) et la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) pour préparer la première rencontre officielle entre le Gouvernement centrafricain et les groupes armés, prévue le 24 janvier prochain à  Khartoum, sous l’égide de l’UA avec l’appui des Nations unies et de la CEEAC.

“La MINUSCA contribue à  ces préparatifs sur les plans fonctionnel, technique et logistiqueâ€�, a dit son porte-parole Vladimir Monteiro, rappelant que le rôle politique de la Mission a été renforcé par la Résolution 2448 du Conseil de sécurité notamment à  travers la “participation du Représentant spécial du Secrétaire généralâ€� dans le Panel des facilitateurs de l’Initiative africaine. La rencontre dans la capitale soudanaise a été annoncée la semaine dernière par le Chef de l’Etat centrafricain lors de la mission de haut niveau en RCA du Commissaire Paix et Sécurité de l’UA, du Secrétaire général adjoint de l’ONU en charge des Opérations de paix et de ministres de la région à  Bangui.

Lors de la conférence de presse hebdomadaire, le porte-parole a indiqué que l’opération en cours dans la ville de Bambari était entrée dans une phase dite de consolidation. « La force maintient son dispositif pour la protection de la population civile et multiplie des patrouilles robustes de longues et courtes distances afin de prévenir toute perturbation de la sécurité », a précisé pour sa part le porte-parole militaire, Major Soumana Garanke. Le porte-parole de la Mission a ajouté que cette nouvelle phase va permettre aux populations de retrouver la tranquillité et d’éviter le retour des groupes armés dans la ville, tout en appelant la population à  soutenir son action.

La MINUSCA a également annoncé la poursuite du grand DDRR à  Paoua et Bozoum, jusqu’au 18 janvier, ainsi que la reprise des activités du programme de réduction de la violence communautaire avec “le démarrage des cours de formation professionnelle à  Bangui, la fin de l’enregistrement des bénéficiaires et collectes d’armes et de munitions à  Bria et la tenue des sessions de sensibilisation à  Bangassou et Kaga Bandoroâ€�.

Sur le plan sécuritaire, le porte-parole de la Force, a déclaré qu’outre l’opération militaire des casques bleus à  Bambari et d’autres opérations ailleurs en RCA, les soldats de la paix ont mené 2.395 patrouilles de jour comme de nuit sur l’ensemble du territoire centrafricain.

Pour sa part, le porte-parole de la Police, Capitaine Franck Gnapié, a rappelé la poursuite de la réforme des Forces de Sécurité Intérieure, marquée par la dotation des policiers et gendarmes centrafricains de nouveaux uniformes, d’abord à  Bangui puis dans les préfectures. La réforme est soutenue par la MINUSCA, le PNUD et ONU-Femmes, sur financement des Etats-Unis d’Amérique.

Source : ABangui

Laisser un commentaire