Centrafrique : le Premier ministre accepte de dialoguer avec les militaires retraités

0
116
Simplice-Mathieu


Le Premier ministre centrafricain Simplice-Mathieu Sarandji a accepté ce jeudi des pourparlers avec les militaires retraités qui ont violemment manifesté mercredi et jeudi pour réclamer le paiement de leurs droits, a appris Xinhua ce jeudi d’une source proche du dossier.

Pendant que les pourparlers se poursuivent à  la Primature avec leurs délégués, d’autres militaires retraités veillent aux barricades érigées dans certaines intersections stratégiques de la capitale centrafricaine Bangui, paralysant l’accès à  des écoles, à  des stations-services, à  des restaurants, etc., et contraignant ceux qui désirent prendre l’avion à  l’aéroport de Bangui de faire de grands détours et ceux qui empruntent les taxis de s’arrêter en cours de chemin, a constaté sur place un correspondant de Xinhua,

Pour ne pas susciter des heurts, des gendarmes et des policiers procèdent à  des déviations par rapport aux points occupés par les manifestants.

Dans la perspective d’une réforme dans le domaine militaire, le gouvernement a initié un projet de départ à  la retraite d’environ 850 soldats au mois de mars 2018.

Jusqu’en septembre dernier, ces 800 soldats étaient sortis dans la rue, devant l’Assemblée nationale, pour attirer l’attention des autorités du Parlement sur leur situation et également les inciter à  s’impliquer dans le processus de négociation avec le gouvernement.

Le retard accusé jusque-là , a indiqué une source militaire, résulte de ce que les partenaires veulent s’assurer des comptes des bénéficiaires et des montants à  leur verser.

Source : ABangui

Laisser un commentaire