Le Secrétaire général de l’ONU définit le changement climatique, les ODD et les nouvelles technologies comme les priorités de l’année 2019

0
84
Ouverture


Le Secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a déclaré mercredi que les Nations unies devaient accélérer leurs efforts pour lutter contre le changement climatique, réaliser les Objectifs de développement durable et mieux exploiter les avantages des nouvelles technologies.

Devant les Etats membres de l’Assemblée générale des Nations unies, M. Guterres a réaffirmé sa position sur le changement climatique, indiquant que le monde avait besoin de modifier le fonctionnement de son économie pour limiter la hausse des températures globales à  moins de 1,5°C par rapport aux niveaux pré-industriels.

Dans ce but, il a indiqué qu’il convoquerait le 23 septembre 2019 un sommet mondial sur le climat, afin d’amener les dirigeants politiques, la communauté des affaires et la société civile à  se mobiliser à  cet effet.

Pour ce qui est des Objectifs de développement durable (ODD) définis par le Programme de développement durable à  l’horizon 2030 de l’ONU, M. Guterres a indiqué que « malgré des efforts considérables de la part des gouvernements et de nombreux autres acteurs, les changements décisifs n’avaient pas encore eu lieu ».

Il a appelé à  accorder davantage d’attention aux « méthodes qui permettent de réduire la pauvreté et les inégalités et de créer des économies fortes et inclusives », ainsi qu’à  mieux financer ces solutions.

Cette année, peu après le sommet sur le climat, l’Assemblée générale de l’ONU organisera ainsi une réunion des chefs d’Etat et de gouvernement du Forum de haut niveau sur le développement durable, la première réunion de ce type depuis l’adoption du Programme de développement durable en 2015.

Pour ce qui est des nouvelles technologies, le Secrétaire général a déclaré que le monde devait s’efforcer d’améliorer sa capacité à  gérer l’impact de ces technologies.

« La quatrième révolution industrielle continue à  ouvrir de nouvelles possibilités en matière de santé, d’éducation, d’aide humanitaire et dans bien d’autres domaines encore », a-t-il affirmé, tout en mettant en garde contre les conséquences négatives de ces technologies sur le marché du travail, la militarisation de l’intelligence artificielle et les activités illégales sur le dark web.

Cette année, le Panel de haut niveau de l’ONU sur la coopération numérique sera chargé d’examiner diverses propositions visant à  réduire les inégalités numériques, à  consolider les capacités dans ce domaine et à  faire en sorte que les nouvelles technologies soient utilisées de manière positive, selon M. Guterres.

Au cours de son allocution, M. Guterres a également souligné les avancées accomplies en 2018, comme le cessez-le-feu à  Hodeidah au Yémen, l’accord de paix au Soudan du Sud, l’accord de paix entre l’Ethiopie et l’Erythrée, les progrès dans le litige entre la Grèce et la Macédoine au sujet du nom officiel de cette dernière, et la signature de deux pactes mondiaux sur les migrations et les réfugiés.

Source : ABangui

Laisser un commentaire