L’Algérie va créer une joint-venture avec ExxonMobil

0
119

L’Algérie envisage de signer un accord avec ExxonMobil, une compagnie américaine spécialisée dans l’exploitation de gaz de schiste. A travers cet accord, sous forme de joint-venture, le pays veut redynamiser son secteur des hydrocarbures.

Annoncée à plusieurs reprises, la coopération entre ExxonMobil et le gouvernement algérien est sur le point de se concrétiser. L’Algérie va en effet conclure un accord avec  le groupe pétrolier pour créer une joint-venture commerciale. L’accord devrait être finalisé avant fin juin 2019, a annoncé ce lundi 14 janvier, Abdelmoumen Ould Kaddour, PDG de Sonatrach.

«Nous sommes très optimistes et les choses avancent dans la bonne direction, nous allons donc conclure un accord avec Exxon et créer notre coentreprise», a déclaré Abdelmoumen Ould Kaddour, rapporté par Reuters.

Dans une déclaration antérieure, la société publique d’hydrocarbure algérienne, Sonatrach, avait affiché sa volonté de coopérer avec le major américain dans le domaine des gaz de schiste. La compagnie énergétique nationale avait également déclaré avoir entamé des discussions avec 14 autres groupes internationaux de la création d’une entreprise commune pour le commerce de produits pétroliers et gaziers, après avoir consenti des investissements pour l’achat de sa première raffinerie à l’étranger.

Lire aussi : Algérie : un accord entre Sonatrach et Exxon Mobil sur le gaz de schiste signé cette année

Dotée d’une des plus importantes réserves mondiales de réserves de gaz de schiste, l’Algérie veut procéder au développement du secteur en s’appuyant notamment sur l’expertise des entreprises comme ExxonMobil. Une stratégie déployée dans un contexte marqué par une volonté farouche du pays d’attirer davantage d’IDE, au moment où sa production de pétrole et de gaz stagne.

Source : La Tribune Afrique

Laisser un commentaire