La célébration en différé de la Journée mondiale de l’alimentation 2018 renvoyée sine die

0
86
Honoré


Le ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, Honoré Féizouré, a annoncé, jeudi 10 janvier 2019 à  Bambari, (387 km au nord-est de Bangui), le renvoi de la célébration en différé de la Journée Mondiale de l’Alimentation (JMA) 2018 en raison de tirs à  l’arme lourde et légère attribués aux groupes armés actifs dans la préfecture de la Ouaka (Centre-est du pays).

La célébration en différé de la Journée mondiale de l’alimentation 2018 renvoyée sine die
« On n’organise pas la phase cérémoniale de la JMA, de peur que les groupes armés tirent ou envoient des roquettes sur des paisibles populations », a expliqué le ministre Honoré Féizouré, précisant appliquer des instructions du président de la République, Faustin-Archange Touadéra.

Toutes les réalisations dans la ville devant abriter la JMA sont un succès, entre autres les réhabilitations des infrastructures routières et des bâtiments administratifs, le membre du gouvernement, ajoutant que «certains quartiers de ladite ville qui depuis l’indépendance qui étaient dans l’obscurité, sont tous électrifiés et l’installation dans lesdits quartiers des fontaines d’eau potable ».

Dans une déclaration, jeudi 10 janvier dans les médias publics, le porte-parole du gouvernement, Ange Maxime Kazagui, a accusé des éléments de l’Union pour la paix en Centrafrique (UPC, groupe armé) et leurs alliés d’avoir lancé diverses attaques dans la ville de Bambari, confirmant ainsi leur rejet de la paix.

L’objectif de la Journée Mondiale de l’Alimentation, dont le thème pour 2018 est « Agir pour l’avenir », est de permettre au gouvernement et ses partenaires de conjuguer un effort collectif en vue de créer une opportunité permettant d’éradiquer la faim dans le monde d’ici 2030.

Il convient de signaler que le renvoi de la célébration de la JMA 2018 vaut également pour la commémoration de la Journée de la Femme rurale, prévue pour ce 10 janvier.

Rappelons que cette Journée de la Femme rurale vise à  rehausser et à  valoriser davantage les femmes rurales pour leur fonction nourricière et d’actrice de paix et de développement.

Source : ABangui

Laisser un commentaire