Kenya : Airtel s’apprête à racheter Telkom Kenya

0
139

Le groupe de télécoms indien, Bharti Airtel, est actuellement en pleines négociations pour l’acquisition de Telkom Kenya. A travers ce rachat, Airtel veut réajuster sa position pour se placer à la hauteur de son concurrent, Safaricom, leader du marché local.

L’opérateur télécoms Bharti Airtel a entamé des pourparlers pour l’acquisition de Telkom Kenya qui est le plus petit opérateur mobile du pays. Selon Reuters, la société londonienne Helios Investment, détentrice d’une participation de 60% dans Telkom, envisage de retirer  une partie de ses investissements consentis en 2015, au moment de son entrée dans le capital du groupe.

Deuxième tentative de rapprochement pour contrer Safaricom

Cette décision fait suite à une première tentative de rapprochement des deux sociétés, par fusion, qui n’a pas abouti en 2018.

Lire aussi : Airtel Africa lève 1,25 milliard de dollars auprès de six investisseurs internationaux

Airtel et Telkom, respectivement 2e et 3e opérateur de téléphonie du Kenya, affichent de nombreuses faiblesses et ont consenti à de nombreux efforts pour rester à flot et conquérir des parts de marché. Des faiblesses structurelles, qui ne leur permettent pas de se hisser au niveau de Safaricom, leader du marché. Telkom et Airtel totalisent un pourcentage combiné de 31,3%, contre 64,3% détenus par Safaricom en septembre 2018.

Lire aussi : Safaricom-Kenya : le chiffre d’affaires de l’opérateur bondit de 7,7% au premier semestre

 Ces chiffres montrent une percée des deux concurrents de Safaricom, qui a néanmoins continué à engranger des milliards de dollars, grâce notamment à M-PESA. L’accord qui devrait être finalisé d’ici la fin du trimestre, n’a pas encore été officiellement notifié à l’Autorité des communications du Kenya. Si la fusion aboutit, les deux opérateurs disposeront de ressources suffisantes afin de se hisser au niveau de leur concurrent Safaricom, en vue de casser son quasi-monopole.

Source : La Tribune Afrique

Laisser un commentaire