Centrafrique : Qui se cache derrière les attaques de BAMBARI ?

0
251
Cérémonie


Le 11 Janvier 2019, la ville de Bambari a été le théâtre des affrontements meurtriers poussés contre les FACA. Depuis lors, des interrogations fusent de tous les côtés pour comprendre ce qui s’est réellement passé. Qui est derrière ces attaques ? Qui était visé par l’acte criminel et terroriste de l’UPC et ses complices?

Quel a été le rôle des forces internationales en surnombre sur place ce jour-là  ? Pourquoi les forces de la MINUSCA ne sont-elles pas intervenues en vertu de leur mandat robuste du chapitre 7 ? Pour quoi la MINUSCA a-t-elle interdit et barré la route aux FACA d’intervenir, même en position de légitime défense ? Autant de questions…

Selon des dignes observateurs et témoins des événements de Bambari, toute la population aurait été exterminée ce 11 janvier 2019 si les FACA et les forces de Défense intérieur, appuyées par les russes n’avaient pris leur responsabilité régalienne d’intervenir malgré les empêchements de la MINUSCA. Il aura fallu un toupet patriotique des FACA, gendarmes et policiers sur place à  Bambari pour arrêter et mettre fin à  l’hémorragie guerrière des terroristes de l’UPC et autres acolytes.

Selon des sources bien autorisées, l’objectif visé de ces attaques était bel et bien le Président de la République Faustin Archange TOUADERA. Comme il devait descendre à  Bambari à  bord d’un même avion avec le premier Ministre chef du gouvernement, le plan dressé par les terroristes de l’UPC, sous la conduite des mains françaises et Déby, était de capturer le président vivant sur la route de l’aéroport se rendant en ville pour la célébration de la JMA. Et si cette stratégie ne réussissait ne pas, alors, le tuer carrément et organiser un simulacre de transition ou un profrançais, de préférence un leader de la Séléka devrait gérer le pouvoir de l’Etat.

Il vous souviendra que récemment, de passage spécial à  Ndjamena, le président Français MACRON a trainé des centaines d’euro pour son valet et faiseur de sale boulot en Afrique, Idriss Déby pour finir avec le président TOUADERA qui ne serait plus francophile. Qui ne marche plus selon la loi et la volonté de la France colonialiste.

Heureusement, la vigilance des éléments russes et des FACA a permis de débusquer très vite, le plan de la France sous les couleurs de l’UPC séléka. C’est ainsi que les combats vont déclencher avant même que le président et le chef du gouvernement ne quittent Bangui.

Ou était la MINUSCA ? On ne le dira jamais assez, la MINUSCA fait depuis lors double jeu en RCA. Non seulement certains contingents participent activement et allègrement aux pillages des richesses de la RCA, mais BAMBARI, déclarée ville sans armes par la MINUSCA depuis 2016, comment ALI DARRAS peut-il être transporté encore par la même MINUSCA pour terroriser la population en réjouissance ?

Si la MINUSCA est réellement en RCA pour protéger la population civile comme elle le chante tous les jours, pourquoi n’est-elle pas intervenue devant cette attaque des civile en pleine fête ?

Au delà , les événements de Bambari nous interpellent à  plus d’un titre sur la responsabilité des services de renseignements du régime ainsi que des responsabilités des Ministres de la défense Nationale et de l’intérieur.

Si des informations n’étaient bien recoupées et vérifiées, pourquoi le ministre de l’intérieur a-t-il rassuré les autorités de se déplacer étant donné qu’il s’était déplacé à  Bambari en mission précurseur une semaine durant ?

Voilà  qui pose encore en lettres d’or, la question de l’entourage du Chef de l’Etat. Qui est autour du Président ? En vérité, tout ce monde qui est palais dans les costumes n’est pas avec TOUADERA et ne l’aide même pas à  avancer dans sa politique. Voilà  aussi qui pose la problématique de l’Homme qu’il faut à  la place qu’il faut dans l’appareil de l’ETAT.

Toute vérification faite, les allégations proférées sur certaines ondes mille collines selon lesquelles deux mirage de type français auraient survolé la ville de Bamabari dans le sillage de cette attaque terroriste de Ali DARRAS sont fausses et nulles de fondement. en toute objectivité, il s’agirait de deux mirage russes qui ont quitté depuis la base russe au Soudan pour passer à  basse altitude sur la ville de Bambari.

Et après ce passage, les forces coalisées ont lancé une dernière attaque terrestre qui a permis de lever toutes barrières érigées par la Seleka dans la ville. On apprend aussi que lors de ces combats, le criminel HAKOUMA ARDA, un disciple de la France et la Seleka aurait reçu une balle et se serait enfui en brousse.

De même, les forces spéciales Portugaises auraient lancé un raid à  Gbokolobo, une localité située à  70 Km de Bambari ou le voleur DARASSA dispose d’un chantier de diamant crée par le seigneur de guerre et valet français en RCA ALI DARRASSA. Le but est de neutraliser une fois pour toutes ce terroriste et brave analphabète peul au service du sale boulot de la France et le Tchad en RCA.

Source : ABangui

Laisser un commentaire