Centrafrique : Un partage de butin tourné en vinaigre entre Séléka à Ouadda-Djallé

0
111
Les élements de l'ex-Séléka controlent une zone minière

Un commerçant fait usage de sa grenade au cours d’une discussion faisant un mort et trois blessées au milieu d’une foule qui assistait à des discussions entre deux autorités locales. Ces derniers disputent le partage des taxes collectées entre les groupes armés et les autorités légitimes.

Selon une source locale qui a requis l’anonymat, l’incident s’est produit le 11 janvier 2019. A l’origine de cet incident, une discussion entre les autorités locales et municipales sur la répartition de taxes collectées auprès des commerçants et trafiquants soudanais a couté la vie d’un jeune homme. En effet, une fois le fonds collecté, il va falloir repartir ou remettre à qui de droit.

« Un des responsables locaux demande à son compatriote de déverser l’argent sur le compte des autorités légitimes de la localité. Ce qui n’a pas suscité l’adhésion de l’autre camp qui lui, souhaite que cette somme soit versée aux groupes armés de la localité. Un commerçant qui n’est pas concerné par cette discussion intervient pour trancher » a-t-il témoigné.

La même source indique qu’un commerçant acquis pour la première cause, a dégoupillé une grenade au milieu de la foule. « Après discussion avec ces deux autorités, le commerçant sort une grenade et jette au milieu de la foule. Bilan, un mort et trois blessés ainsi que douze (12) maisons incendiées dont la boutique du commerçant fautif », rapporte au RJDH la source.

Les personnes blessées sont évacuées au Soudan et le malfrat quant à lui a pris la fuite. Pour l’instant, à Ouadda-Djallé dans la Vakaga, la tension est encore palpable entre les parents des victimes et ceux du malfaiteur.

Laisser un commentaire