Législatives en RDC : la majorité parlementaire pour Joseph Kabila

0
107

Ce sont des résultats qui ne vont pas manquer d’alimenter les rumeurs sur un deal de «nomination» du successeur de Joseph Kabila. Deux jours après la proclamation de Felix Tshisekedi comme cinquième président de la RDC, la CENI a rendu les résultats des législatives. Ces derniers confortent une majorité parlementaire pour la coalition présidentielle sortante. Des résultats qui laissent présager une cohabitation jamais vue dans l’histoire politique africaine.

Un président de la République issu de l’opposition. Une majorité au parlement en faveur du parti du président sortant Joseph Kabila. Pour bien gouverner, Felix Tshisekedi devra peut-être choisir son Premier ministre -et certains des postes régaliens- au sein de la large coalition de Joseph Kabila. C’est en tout cas la perspective qui se dégage des résultats des législatives.

Entre 261 et 288 députés pro-Kabila au Parlement

Deux jours après la surprise de la proclamation de Felix Tshisekedi comme président de la RDC, selon les résultats provisoires contestés de la CENI, la commission électorale a rendu publics les chiffres des législatives. Trop occupée à la stratégie pour remporter la présidentielle, l’opposition congolaise a sans doute oublié -négligé ?- les législatives.

Des résultats des législatives, La CENI a donné le nom de 485 députés sur les 500 élus qui devraient peupler el Parlement. Quinze sièges à l’hémicycle doivent encore être pourvus en raison des élections reportées à Beni, Butembo et Yumbi. Mais rien ne peut désormais stopper l’avance du Front commun pour le Congo(FCC), la coalition dont Joseph Kabila est l’autorité morale. Sur ces 485 députés, l’AFP a pu retracer l’appartenance politique de 429 d’entre eux. Le décompte de l’agence française montre qu’entre 261 et 288 sont affiliées à la coalition pro-Kabila.

Toujours selon le décompte de l’AFP, Le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) du président sortant Kabila rafle 48 sièges. Ce chiffre monte à 68, en comptant les 20 députés du PPPD du ministre de l’Intérieur Henri Mova. Et il continuera de monter à mesure que les résultats sont affinés puisque Joseph Kabila devrait compter sur les sièges remportés par des partis membres de sa coalition.

Deal au sommet de l’Etat

Deuxième force politique, la coalition Lamuka du candit malheureux Martin Fayulu remporte 94 sièges devant la nouvelle coalition au pouvoir, l’UDPS de Felix Tshisekedi et l’UNC de Vital Kamlerhe, ne remportant respectivement que 32 et 14 sièges de députés. Pour l’heure, même si elle perd la présidentielle, la coalition de Joseph Kabila rafle la majorité parlementaire. Une majorité qui devrait constituer le parapluie de sécurité de Joseph Kabila puisque selon la constitution, le président sortant bénéficie d’un siège de sénateur à vie.

Pour les partisans d’un «deal» entre le pouvoir de Joseph Kabila et la coalition Cach de Felix Tshesekedi, ces résultats valident leur thèse. Selon celle-ci, le président sortant aurait accepté de laisser la présidence du pays en échange du contrôle du Parlement, mais aussi de plusieurs postes régaliens. On parle même de laisser Joseph Kabila rester à l’actuelle résidence présidentielle pendant que le nouvel élu occuperait la résidence du Premier ministre après son investiture, le 22 janvier prochain. Un deal au sommet non encore infirmé en dépit des nombreuses sources.

Source : La Tribune Afrique

Laisser un commentaire