Fortunes : moins de milliardaires africains en 2019

0
22

Au nombre de 23 l’an dernier, les milliardaires africains ne sont plus que 20, pour une fortune globale de 68,7 milliards de dollars, selon le dernier classement de Forbes publié hier, mercredi 9 janvier 2019. Le Nigerian Aliko Dangote reste tête de liste et désormais, son compatriote Mike Adenuga lui emboite le pas au deuxième rang trusté depuis quelques années par le Sud-africain Nicky Oppenheimer. Si quatre personnalités quittent ce cercle très fermé, l’industriel nigérian Abdulsamad Rabiu revient après trois ans d’absence, tandis que l’angolaise Isabel dos Santos et la nigériane Folurunsho Alakija y restent les seules femmes.

Indétrônable ? Pour la huitième année consécutive, Aliko Dangote est la personnalité la plus riche d’Afrique en 2019, avec une fortune en baisse, estimée à 10,3 milliards de dollars, contre plus de 12 milliards de dollars en 2018, selon Forbes qui a révélé hier, mercredi 9 janvier son classement 2019 des milliardaires africains. L’homme le plus riche du Continent perd ainsi près de 2 milliards de dollars en un an, « principalement, en raison d’une chute d’environ 20% de l’action de Dangote Cement, son actif le plus précieux », explique le magazine américain.

Nicky Oppenheimer déclassé au profit de Mike Adenuga

Une perte de vitesse constatée tend sur la liste des milliardaires que sur la valeur globale de leur richesse. En ce début d’année en effet, Forbes n’a pu recenser que 20 milliardaires en Afrique pour une fortune globale de 68,7 milliards de dollars, contre 23 milliardaires pour 75,4 milliards de dollars il y a un an, « selon les cours des actions et les taux de change de la fermeture des bureaux le vendredi 4 janvier 2019 », précise la même source. En cause de manière générale, la chute des cours des actions pour certains ou la dépréciation des devises pour d’autres.

Lire aussi : Business : les fortunes africaines en perte de vitesse

Le diamantifère sud-africain Nicky Oppenheimer qui trustait le deuxième rang du classement depuis quelques années, passe troisième avec 7,3 milliards de dollars d’avoirs. Il est désormais devancé par le Nigérian Mike Adenuga. Patron dans les télécommunications, le pétrole et l’immobilier, le compatriote de Dangote a vu sa fortune doubler à 9,2 milliards de dollars.

Chez les Sawiris, le patriarche Onsi laisse ses fils en lice

Le top cinq du classement est bouclé par l’Égyptien Nassef Sawiris et le magnat sud-africain du luxe Johann Rupert dont les fortunes se chiffrent respectivement à 6,3 milliards de dollars et 5,3 milliards de dollars. A noter que chez Les Sawiris, le patriarche Onsi quitte le club des milliardaires africains, ses avoirs ayant pâti de la baisse des cours des principaux actifs. Naguib Sawiris, son fils aîné, arrive septième avec 2,9 milliards de dollars de richesse.

Lire aussi : Entrepreneuriat : « l’Afrique a besoin de plus de femmes du niveau d’Aliko Dangote »

5 personnalités pèsent 2,3 milliards de dollars chacune

Pour détenir une fortune équivalente, selon l’estimation de Forbes faite au 4 janvier 2019, à 2,3 milliards, cinq milliardaires partagent la huitième marche du podium : le magnat sud-africain des médias Koos Bekker, l’investisseuse et fille de l’ex-président angolais Isabel dos Santos, l’homme d’affaires égyptien Mohamed Mansour, le tycoon zimbabwéen Strive Masiyiwa et le minier sud-africain Patrice Motsepe.

Lire aussi : Tanzanie : le plus jeune milliardaire d’Afrique retrouvé après 8 jours de séquestration

Le plus jeune milliardaire du Continent, le tanzanien Mohammed Dewji d’adjuge voit sa fortune légèrement grimper à 1,9 milliards de dollars, tandis que les Marocains Aziz Akhannouch et Othman Benjelloun sont respectivement à 2,1 milliards de dollars et 1,7 milliard de dollars.

L’industriel nigérian Abdulsamad Rabiu en mode come-back

Cette année par ailleurs, l’industriel nigérian Abdulsamad Rabiu fait son come-back dans la petite famille des milliardaires, trois ans après sa sortie. En 2018, il a vu sa fortune s’apprécier à 1,6 milliard de dollars. Sa compatriote, Folorunsho Alakija (1,1 milliard de dollars) et Isabel dos Santos restent les seules femmes de ce classement.

Outre Onsi Sawiris, trois hommes d’affaires sud-africain ont quitté le navire des richissimes africains : Stephen Saad d’Aspen Pharmacare, Desmond Sacco, d’Assore Group et Christoffel Wiese qui a récemment démissionné de la président de Steinhoff International.

FORBES 2019

Lire aussi : Nigeria : qui est Adebayo Ogunlesi, le milliardaire nigérian qui va conseiller Trump ?

Source : La Tribune Afrique

Laisser un commentaire