Centrafrique : Bambari, intervention des parachutistes portugais en appui aux soldats de la Minusca et les FACA.

0
91

pilonner par les hélicoptères militaires de la Minusca, le quartier Bornou, à majorité musulmane, à Bambari est depuis deux heures sous le contrôle total des forces tripartites Minusca-Faca-Russe.

Même si personne ne peut imaginer ce qui est arrivé ce jeudi matin à Bambari entre les forces de l’ordre et les rebelles de l’UPC g, tout porte à croire que les puissances de feu des soldats FACA, appuyées par les mercenaires russes et les forces terrestres de la Minusca n’ont pas suffit de contenir la détermination des rebelles de l’Unité pour la paix en Centrafrique (UPC) depuis 24 heures.

Cependant, la Minusca, qui hésite dans un premier temps de faire intervenir ses forces aériennes, fait appel finalement aux parachutistes commandos portugais et les hélicoptères de combats ce jeudi 10 janvier vers 18 heures pour contre-attaquer les positions des rebelles de l’UPCà Bambari, surtout au quartier Bornou.

En moins d’une heure, plusieurs rebelles ont été capturés, d’autres tués dans le combat. Les autres, qui sont en débandade dans la nature, sont actuellement pourchassés par les forces portugaises, les FACA et les russes.

La ville est actuellement libérée des rebelles, mais la population est toujours retranchée à 8 kilomètres de Bambari après le fleuve Ouaka.

Le bilan provisoire de la journée fait état des plusieurs morts du côté des forces de défense et de sécurité intérieure.

Les rebelles ont été aussi nombreux à être tués dans ce combat par les forces de l’ordre.

Rappelons que ce jeudi vers midi, les soldats FACA ont reçu l’ordre de leur hiérarchie de se retirer dans la base de la Minusca en attendant les opérations de cette nuit contre les rebelles.

Alors que la ville de Bambari commence tout doucement à retrouver son calme cette nuit, la population, très remontée contre le gouvernement, n’arrive pas à comprendre comment Faustin Archange TOUADERA et son gouvernement peuvent-ils mettre en péril la vie de milliers des personnes en danger.

La seule chose que Faustin Archange TOUADERA et son Premier ministre Simplice Mathieu Sarandji doivent comprendre aujourd’hui de cet événement de Bambari, c’est qu’il faut dire la vérité aux Centrafricains que de mentir tout le temps.

Il est pratiquement inutile de jeter de discrédits sur la Minusca qui protège durablement leur pouvoir qui leur donne à manger.

Avec: CNC

Laisser un commentaire