G5 Sahel : 26 milliards Fcfa de la Chine pour la force conjointe

0
98

La Chine confirme son engagement à soutenir le G5 Sahel à travers un premier chèque de 300 millions de yuans soit quelques 26 milliards FCFA. L’annonce a été faite ce vendredi 4 janvier à Ouagadougou par le chef de la diplomatie chinoise, Wang Yi, qui effectue une nouvelle tournée en Afrique. L’enveloppe sera destinée à la force militaire conjointe (FC G5 Sahel) et la Chine a promis d’autres appuis en matériels et équipements destinés à la lutte contre le terrorisme.

La Chine va mettre à la main à la poche pour accompagner les 5 pays membres du G5 Sahel à lutter contre le terrorisme. Comme le président chinois Xi Jinping s’est engagé à le faire l’année dernière, une enveloppe de 300 millions de yuans (45 millions de dollars) soit quelques 26 milliards Fcfa sera bientôt mise à la disposition de la Force conjointe militaire de l’organisation (FC G5 Sahel). C’est le chef de la diplomatie chinoise, Wang Yi, qui en a fait l’annonce ce vendredi 4 janvier à Ouagadougou. Le chef de la diplomatie chinoise effectue actuellement une nouvelle tournée africaine qui l’a déjà conduit en Ethiopie avant le Burkina d’où il s’envolera par la suite pour la Gambie et le Sénégal. Dans la capitale burkinabé, Wang Yi a été reçu au Palais de Kosyam par le président Roch Marc Christian Kaboré, avec qui ils ont évoqué les relations bilatérales entre les deux pays mais aussi et surtout de la situation sécuritaire au Sahel. « Le président du Faso a réaffirmé les priorités pour le Burkina Faso à savoir les questions de défense et de sécurité, les infrastructures sociales, scolaires et de santé », a expliqué Alpha Barry, le ministre des Affaires étrangères burkinabé.

Lire aussi : G5 Sahel : les chefs d’Etat snobent l’AG de l’ONU et transfèrent le QG de la force à Bamako

En plus de cette enveloppe destinée à la force militaire, le chef de la diplomatie burkinabé a annoncé des appuis en matériel et équipements militaires, déjà en cours de route selon Wang Yi, ainsi qu’un soutien financier de 1,5 millions de dollars soit plus de 800 millions Fcfa au secrétariat permanent du G5 Sahel.

Bouffée d’oxygène

Ce soutien financier de la Chine, annoncé comme le premier d’une série d’appui en cash et en matériels, est une véritable bouffée d’oxygène pour les pays du G5 Sahel. Malgré les promesses de financement de plus de 420 millions d’euros pour l’opérationnalisation de la force militaire conjointement, le décaissement n’a pas suivi. C’est ce qu’a expliqué, en décembre dernier, le président en exercice de l’organisation, le président nigérien Mahamadou Issoufou, qui a toutefois indiqué que les premières actions d’envergures de la FC G5 Sahel démarreront au premier trimestre de la nouvelle année, malgré la faible des moyens notamment financement.

Lire aussi : Mahamadou Issoufou sur le G5 Sahel : «La seule chose que nous attendons, c’est que les promesses de financement soient tenues» [Interview]

La Chine s’est déjà engagée à accompagner cette force créée en 2015 pour lutter contre le terrorisme dans la bande sahélienne. Le président français Emmanuel Macron a plaidé la cause du G5 sahel auprès de son homologue Xi Jinping, et ce dernier n’a pas manqué de rassurer ses homologues du G5 Sahel de son soutien.

La situation sécuritaire dans la sous-région ne cesse de se détériorer ces derniers temps, particulièrement au Burkina et au Mali où les menaces sécuritaires, notamment les attaques terroristes, sont en train de dégénérer en conflits communautaires. Des affrontes entre différentes communautés ont fait depuis le 1er janvier, et en moins d’une semaine, 46 morts au Burkina à Yirgou dans le centre-nord du pays, et 37 autres à Koulogon, dans le centre du Mali.

Source : La Tribune Afrique

Laisser un commentaire