Centrafrique : Retour progressif des habitants dans certains quartiers du 3ème après les violences

0
73


BANGUI – Les habitants des quartiers Makambo, Kina, Gbatouri, Cadastre et une partie de Cattin, commencent à  regagner progressivement leur quartier respectif. Ils ont quitté à  cause de violences récurrentes dans cette partie de la capitale.

Depuis plus de cinq ans, beaucoup de ménages qui habitaient les quartiers situés à  l’Ouest de la capitale Bangui tels que Makambo, Gbatouri, Kina, Cadastre, et Doloko ont quitté leur lieu d’habitation suite aux violences armées.

Les bandits armés qui sèment la terreur dans ces localités inquiètent la sécurité de population. Après plusieurs années, le calme précaire tend de revenir dans ces endroits. La population pour de nombreuses raisons est aujourd’hui obligée de regagner leur bercail, « nous avons eu tous les problèmes du monde à  vivre ensemble avec notre famille chez des proches parents et dans les maisons en location. C’est pourquoi nous sommes décidés de réhabiliter nos maisons détruites pour pouvoir vivre en paix, même si la sécurité y manque ». A souligné un père de famille de deux enfants habitant le quartier Gbatouri.

En sillonnant ces quartiers, l’on constate une reprise timide de la vie si non, de l’ambiance qui revient en douceur. Des maisons inhabitées sont en réfections, et de nouveaux bâtiments sont en construction. Des activités de désherbage sont constantes en ce début de saison sèche. Des jeunes des deux communautés se croisent à  travers les matchs de football pour se défouler.

Un habitant du quartier Kina appelle au gouvernement de renforcer les dispositifs sécuritaires, car selon lui, « lors des derniers évènements dans le 3e arrondissement, des toitures ont été emportées par les malfrats qui détiennent encore des armes » appelle-t-il.

Depuis plus de cinq ans, les habitants de Kina, Makambo et autres ont quitté leur quartier respectif pour trouver refuge sur les sites des déplacés et d’autres à  Bimbo dans l’Ombella-Mpoko.

Source : ABangui

Laisser un commentaire