Centrafrique : des groupes rebelles imposent des impôts aux populations sous leur contrôle

0
128


Les éléments des groupes armés de l’Union pour la paix en Centrafrique (UPC) d’Ali Ndarassa notamment viennent de rendre publiques des circulaires concernant les impôts que doivent leur verser les populations dans les zones sous leur contrôle, a appris Xinhua lundi de sources concordantes.

Ces impôts, a signalé une sources, concernent toutes les personnes vivants dans les zones sous contrôle des rebelles, qu’il s’agisse des chefs des ménages, des femmes ou des enfants.

D’après la clef de répartition des impôts mensuels, les hommes doivent verser 3 000 francs CFA (un franc CFA équivaut à  0.00174 dollar américain) chacun, les femmes 1 000 francs et les enfants 500 francs CFA, sans rechigner.

Dans les détails, a indiqué la source, des individus détenant des moulins à  manioc doivent verser jusqu’à  50 000 francs CFA et que ceux qui exploitent des motos et des voitures doivent payer mensuellement 100 000 francs CFA. Les camionneurs, eux, ont à  présenter 400 000 francs CFA comme impôts.

L’UPC n’a pas épargné ses siens puisque les éleveurs peulhs doivent payer 1 000 francs par tête de bœuf pour l’autorisation de pâturage et 3 500 francs comme impôt.

Source : ABangui

Laisser un commentaire