Centrafrique : Des cadres de l’Etat affectés dans la Haute-Kotto formés sur les valeurs de l’administration

0
49


Une trentaine de fonctionnaires et agents de l’Etat affectés dans la préfecture de la Haute-Kotto au centre-est du pays ont été formés sur l’administration et les valeurs qui doivent guider ces dernier dans la restauration de l’autorité de l’Etat. La formation a eu lieu le 26 décembre dernier à  la résidence du préfet de la Haute-Kotto avec l’appui du gouvernement.

Ces trente fonctionnaires et agents de l’Etat sont venus de Bria, Ouadda, Yalinga Sam-Ouadja dans la Haute-Kotto pour renforcer leurs capacités sur les chartes de l’administration. Selon le préfet de la Haute-Kotto, Evariste Binguinendji, cette initiative vise à  renforcer les capacités des agents de l’Etat afin de bien mener leur mission au bénéficie de la population.

« Nous avons dit quelles sont les valeurs qui doivent guider les actions des fonctionnaires et agents de l’Etat, les devoirs qui conditionnent l’efficacité de l’action administrative pour le bénéfice du citoyen et les objectifs nécessaires sur la notion de l’administration. Tout ceci, nous voulons contribuer à  la restauration de l’autorité de l’Etat après le retour à  l’ordre constitutionnel », a indiqué le Préfet qui a profité de la présence des cadres venus de différentes sous-préfectures de la Haute-Kotto pour appeler les fonctionnaires à  s’engager dans le respect des principes de l’Etat.

Les participants se disent satisfaits de l’initiative du gouvernement qui va les renforcer dans leur service respectif, « nous sommes satisfaits de la formation sur les chartes de l’administration et nous sont engagés à  respecter les principes pour un Etat de droit en Centrafrique » promet un fonctionnaire venu de Yalinga.

Selon l’article 14 du code de travail de 2009 en République Centrafricaine, « L’accès à  la formation professionnelle est garanti à  tous les travailleurs, sans aucune discrimination, dans les conditions fixées par le présent Code ».

Source : ABangui

Laisser un commentaire