Les députes centrafricains s`approprient le RCPCA

0
153


Le Ministre des Finances et du Budget M. Henri Mari DONDRA, Ministre intérimaire de l’Economie, du Plan et de la Coopération a présidé le 26 décembre 2018 à  l’Hémicycle de l’Assemblée Nationale, la Revue Annuelle provisoire du Plan National de Relèvement et de Consolidation de la Paix (RCPCA) en présence du Secrétaire Général Permanent du de ladite structure M. Nicolas GANZE DOUKOU.

Le débat a été dirigé par le Président de l’Assemblée National El Hadj Laurent NGON BABA entouré de ses proches collaborateurs.

L’objet de cette présentation est d’orienter, de recueillir les avis et propositions des Députés, en vue d’amélioration des stratégies, de perspectives et visions (2017 -2021).

Dans son mot introductif, M. Henri Mari DONDRA, en sa qualité de Vice-Président du Comité Directeur Conjoint a succinctement présenté les réalisations du RCPCA élaboré par le Gouvernement Centrafricain avec l’appui des Partenaires Techniques et Financiers à  Bruxelles en 2016.

Il a indiqué que les partenaires ont fait la répartition des projets d’exécution au niveau des Préfectures et Sous-Préfectures. Le membre du Gouvernement a exhorté les élus de la Nation à  mobiliser la population à  s’approprier le RCPCA qui est un plan national de sortie de la crise.

Prenant la parole, le Secrétaire Général Permanent de ladite structure M. Nicolas GANZE DOUKOU a fait savoir que le présent exercice permet d‘’informer l’opinion nationale et internationale sur les coà»ts de financement dans le cadre du RCPCA à  travers le rapport annuel, sous forme de document et permettra aux députés de donner leur avis et propositions concrètes au Gouvernement pour la mise en œuvre de ce programme.

Il a, par ailleurs, rappelé que trois cent quatre-vingt-quinze (395) projets sont en cours d’exécution depuis fin septembre 2018. Il a relevé pour les perspectives, deux niveaux : le renforcement du leadership national, le Gouvernement mettra tout en œuvre pour la création des projets, la mise en place des points focaux dans différents départements ministériels qui serviront de relais entre le Gouvernement et le RCPCA.

Il a, enfin, réitéré que la demande de la population est forte par rapport aux zones d’intervention des projets et le Secrétariat prendra en compte leur préoccupation dans les perspectives d’avenir.

Toutefois, on note une évolution dans le domaine de l’Education, de la Santé, de la sécurité, de la restauration de l’autorité de l’Etat et du système judiciaire

Source : ABangui

Laisser un commentaire