Centrafrique : Le Commandant de Brigade de Bocaranga au nord agressé par les 3R

0
74


BOCARANGA, Le commandant de brigade de Bocaranga au nord du pays a été agressé par le chef rebelle Sidiki du mouvement 3R hier 26 décembre dans la localité. Selon des sources locales, une dispute entre les éleveurs peulhs et les agriculteurs était à  l’origine de ce drame. Il a été agressé au moment de son intervention selon une source de la brigade de Bocaranga.

Selon les informations RJDH, les faits se sont produits le mercredi 26 décembre après la dévastation du champ d’un habitant du village sur l’axe Bouar par les bétails d’un éleveur proche de Sidiki du mouvement 3R, la semaine dernière. La revendication du cultivateur a occasionné des représailles des éléments des 3R.

« Il a été agressé par le chef rebelle alors qu’il intervenait pour apporter secours aux peulhs afin de les évacuer à  l’hôpital pour des soins médicaux », a témoigné la source.

Après la discussion opposant les deux éleveurs et cultivateurs, selon les témoignages d’un habitant de la région, des échanges de tirs ont eu lieu et des personnes sont grièvement blessées, « des échanges des tirs se sont succédés occasionnant des blessés du camp des peulhs. Les blessés ont été conduits au centre de santé de Bocaranga pour des soins par le chef rebelle Sidiki. Ce dernier s’est rendu à  la brigade de la gendarmerie et a agressé le commandant de brigade après une dispute », a ajouté une autre source dans la ville.

Cet acte s’est produit pendant que le chef rebelle Sidiki, renforce son équipe et en matériels. Plusieurs mouvements des groupes rebelles, confie un habitant au RJDH, « sont observés sur les axes de Koui, Bocaranga ».

Depuis le lundi 3 décembre, Sidiki, chef rebelle des 3R à  Bocaranga, s’est opposé au redéploiement des FACA dans cette région du nord.

Source : ABangui

Laisser un commentaire