Libye : trois morts à la suite d’une attaque terroriste ayant visé le ministère des Affaires étrangères

0
69

Au moins trois personnes ont été tuées et une dizaine d’autres blessées à la suite de l’attaque ayant visé ce mardi matin, le ministère libyen des Affaires étrangères à Tripoli. Selon les premières informations, il s’agit d’une attaque terroriste même si l’assaut n’a pas encore été revendiqué.

La capitale libyenne a été de nouveau secoué par une attaque qui a fait trois morts ce mardi à la suite d’un assaut donné par des assaillants lourdement armés contre le siège du ministère des Affaires étrangères. Selon le ministre de la santé, cité par Reuters, au moins trois personnes ont été tuées quand des kamikazes ont ouvert le feu sur le bâtiment. Les assaillants seraient au nombre de trois selon les autorités, et après l’assaut deux d’entre eux avaient réussi à pénétrer à l’intérieur de l’édifice et à faire exploser. La troisième victime est un agent de sécurité du ministère.

En milieu de journée, une épaisse fumée se dégageait encore du bâtiment qui a été aussitôt quadrillé par les forces de sécurité. Une dizaine de personnes blessés a également été admise à l’hôpital.

Chaos libyen

Les attaques et échanges de tirs d’armes très souvent meurtriers à Tripoli sont devenues monnaie courante depuis la chute du colonel Khadaffi. Plusieurs milices se partagent en effet les différents quartiers de la ville où ils règnent en maîtres, alors que le pays est divisé en deux entre le gouvernement de Sayez El Farraj, basé à Tripoli et reconnue par la communauté internationale, et l’Armée nationale du maréchal Khalifa Haftar, basé à Benghazi. D’autres groupes, parmi lesquelles des cellules terroristes affiliés à Al Qaida ou à l’Etat Islamique (IE), écument également plusieurs régions du pays.

Lire aussi : Libye : la communauté internationale table sur des municipales « crédibles » pour stabiliser le pays

Aussitôt l’assaut de ce mardi 25 décembre contenu, les pistes sécuritaires ont d’ailleurs évoqué la piste terroriste au regard du mode opératoire des assaillants ainsi que de la cible visée. De quoi amplifier les inquiétudes sur la situation sécuritaire en Libye alors que toutes les médiations de l’ONU et de la communauté internationale, peine à sortir le pays de l’impasse à travers des élections libres et transparentes destinées à doter la Libye d’autorités légitimes.

Source : La Tribune Afrique

Laisser un commentaire