Cameroun  : un nouveau prêt pour augmenter les capacités de production de la Sodecoton

0
67

La Banque arabe pour le développement économique en Afrique va débloquer en faveur du Cameroun un appui financier d’un montant de 6 milliards de francs CFA. Les montants iront au financement du projet d’accroissement des capacités des usines de la Société de développement du coton.

Dans un décret signé en fin de semaine dernière, le chef de l’Etat camerounais, Paul Biya, a autorisé son ministre de l’Economie à signer un accord de prêt avec la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA). Selon le décret présidentiel, l’accord porte sur un décaissement d’une enveloppe de 6 milliards de francs CFA destinée au financement du projet d’accroissement des capacités des usines de la Société de développement du coton au Cameroun (Sodecoton).

A ce jour, la Sodecoton dispose de 9 usines d’égrenage, d’une capacité cumulée de 300.300 tonnes et de 2 huileries, d’une capacité de trituration de 375 tonnes de coton graine par jour. Majoritairement détenue par l’Etat camerounais (59%) et minoritairement par la Compagnie française de développement du textile, et encadrant plus de 250 000 producteurs, ambitionne d’atteindre une production 400 000 tonnes en 2021, puis à 600 000 tonnes à l’horizon 2025, contre les 295 000 tonnes de coton attendues pendant la campagne 2018-2019, la Sodecoton a besoin d’augmenter ses capacités de production. D’où ce projet d’accroissement des capacités ayant nécessité l’intervention de la BADEA avec cet accord.

Un précédent prêt de la BID

L’accord avec la BADEA a été précédé d’un autre accord avec la Banque islamique de développement (BID) qui, à travers la Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC), lui avait accordé le 10 décembre dernier un prêt d’environ 64,2 milliards de francs CFA. Une enveloppe qui devrait servir au renforcement des filières coton et soja, à travers l’acquisition d’intrants agricoles, de graines de coton et de soja de grande qualité.

Source : La Tribune Afrique

Laisser un commentaire