Le ministre des Affaires étrangères Charles Armel Doubane limogé par le Président Faustin Archange Touadéra

0
131

Aux termes d’un décret signé du président de la République Faustin Archange Touadéra et lu sur les antennes de Radio Centrafrique par Albert Yaloké Mokpème, la nomination de Charles Armel Doubane est rapporté « sur rapport du Premier-ministre, chef du gouvernement ».

Le limogeage du ministre des Affaires étrangères intervient 48 heures après une interpellation du gouvernement par l’Assemblée nationale au sujet de l’initiative africaine pour la paix en République Centrafricaine.

Censée aboutir à un dialogue entre le gouvernement et les groupes armés opérant sur le territoire centrafricain, cette initiative évolue trop lentement au goût des députés, qui ont demandé au Premier-ministre de préciser où, quand et avec quel budget la rencontre aurait lieu.

Les réponses fournies essentiellement par Charles Armel Doubane et sa consoeur de la Défense et de la Reconstruction de l’Armée, Marie-Noeëlle Koyara, ont conduit certains députés à la conclusion que la tenue de ce dialogue n’était pas pour bientôt au regard des conditions à réunir.

Il convient de rappeler que le 3 décembre dernier, un groupe de personnes avaient manifesté devant les locaux du ministère des Affaires étrangères à Bangui pour réclamer la démission de Charles Armel Doubane, lui reprochant d’avoir boycotté la célébration du 60ème anniversaire de la proclamation de la République Centrafricaine.

Candidat à l’élection présidentielle du 30 décembre 2015, Charles Armel Doubane, sans étiquette politique, avait obtenu 3,33% des suffrages et avait soutenu Faustin Archange Touadéra, élu au second tour avec 62,71% contre Anicet Georges Dologuélé (37,29%).

Source : Acap

Laisser un commentaire