mardi, juin 18, 2019
Accueil Politique Centrafrique : Charles Armel Doubane, Ministre des Affaires Etrangères relevé de ses...

Centrafrique : Charles Armel Doubane, Ministre des Affaires Etrangères relevé de ses fonctions par décret présidentiel

0
210

BANGUI, le 15 Décembre 2018(RJDH)—-Le ministre des Affaires Etrangères et des Centrafricains de l’Etranger, Charles Armel Doubane a été relevé, hier soir de ses fonctions par décret présidentiel. Il a été aussitôt remplacé par Mme Sylvie BAIPO-TEMON.

Le départ de Charles Armel Doubane du gouvernement était attendu depuis qu’il a décidé entant que membre du gouvernement de suivre le mot d’ordre de boycott des festivités du 1er décembre lancé par l’église catholique. D’autres faits et gestes ont suivi cette première attitude. Alors que le chef de l’Etat et le gouvernement ont choisi de rester à l’égard de la grande messe du pèlerinage de Gougomba, le ministre des Affaires Etrangères, s’est rendu à ce grand rassemblement catholique comme pour défier ces patrons que sont le chef de l’Etat et le premier ministre.

La première réaction contre Charles Armel Doubane est enregistrée lors d’une manifestation des jeunes très proches du régime, qui avaient, au lendemain des festivités du 1er décembre, bloqué l’entrée du département et exigé la démission du patron des lieux. Droit dans ses bottes, Charles Armel Doubane maintient la pression et devient assez rare au cabinet comme avait fait son collègue Jean Serge Bokassa.

La réponse très timide du gouvernement aux agissements de Doubane ne sera enregistrée que le 12 décembre lors de la présentation de l’accord de défense à l’Assemblée Nationale. Le ministre des Affaires Etrangères censé être à côté de sa collègue de la défense, a été mis à l’égard au profit du ministre délégué.

Le décret relevant ce ministre considéré par l’entourage du chef de l’Etat comme étant « un farouche opposant dans le bateau », est la suite logique des comportements affichés ces derniers temps par Charles Armel Doubane et les différends entre lui et le Premier ministre que les proches de Doubane qualifient de « dictateur » du fait de ses position tranchées face aux ministres.

Charles Armel Doubane est l’un des premiers candidats malheureux à la présidentielle de 2016, à accorder son soutien à Touadera. Il a fait plusieurs déplacements avec l’actuel chef de l’Etat dans son fief. Il est entré au premier gouvernement Touadera en avril 2016 comme ministre des Affaires Etrangères qu’il a occupé jusqu’à son départ ce 14 décembre 2018 soit prêt de deux ans de service. Il était le dernier candidat malheureux encore au gouvernement. Avec ce départ le nombre d’opposant à Touadera s’agrandit.

Source : RJDH

Laisser un commentaire

WP2FB Auto Publish Powered By : XYZScripts.com