La mission médicale chinoise célèbre ses 40 ans d’intervention en République Centrafricaine

0
87

D’après l’histoire, la première mission médicale chinoise composée de treize médecins de différentes spécialités, dont entre autres, la chirurgie, la gynécologie, la médecine interne, l’ophtalmologie, la médecine traditionnelle chinoise, l’anesthésiologie, le laboratoire, la radiologie et la pharmacie, d’une infirmière, d’un interprète et d’un cuisinier, est arrivée en République Centrafricaine en 1978 et a œuvré dans la ville de M’Baïki (sud-ouest).
 
Toujours dans cette même lancée, un membre de la quatrième mission médicale chinoise, un chauffeur, a trouvé la mort à M’Baïki où il est inhumé dans la cour même de l’hôpital de la localité.
 
L’ambassadeur de Chine en République Centrafricaine, Chen Dong, a indiqué que durant 40 années, la Chine a dépêché auprès de la République Centrafricaine 16 équipes médicales composées de 254 médecins ayant mené plus de 20.000 opérations et pris en charge plus de 2 millions de patients.
 
Il a plaidé pour que, dès ce week-end, l’équipe médicale présentement sur le territoire démarre des consultations médicales bénévoles dans l’arrière-pays, à commencer par la ville de Damara (76 kilomètres au nord-est de Bangui).
 
Le diplomate chinois a également insisté sur un projet de caravane ophtalmologique en 2019 dénommée « La tournée vers la lumière », un projet ficelé par les présidents chinois et centrafricain, Xi Jinping et Faustin Archange Touadéra.
 
Enfin, M. Dong a rappelé la réhabilitation prochaine, sur financement du gouvernement chinois, de l’hôpital de l’Amitié et l’hôpital de Bimbo, autrefois construits par la Chine.
 
Parlant spécifiquement de l’hôpital de l’amitié, le ministre de la Santé et de la Population, Pierre Somsé, a reconnu que ce centre, construit par la Chine et inauguré en 1988, a favorisé chaque année 5 580 hospitalisations, 2 850 interventions chirurgicales, 1457 naissances et plus de 6 500 examens médicaux.
 
Il a aussi démontré que l’hôpital de l’amitié est le seul centre de traitement des fistules obstétricales, permettant de guérir une centaine de femmes par année.
 
Il s’est félicité des équipements ultramodernes déployés dans ce centre, qu’il s’agisse des outils destinés à l’échographie ou au bloc opératoire.
 
Le 40ème anniversaire de la mission médicale chinoise en République Centrafricaine s’est achevé par une visite des tableaux préparés pour la circonstance. 

Source : Acap

Laisser un commentaire