Bria : des motos-taxis pour les bénéficiaires du projet de réduction de la violence communautaire

0
98


« Nous avons acquis des connaissances et le savoir-faire en conduite, nous sommes prêts à  exercer en toute indépendance notre métier de transporteur à  Bria », confie Edgar Kapassiondji, tout content de recevoir la clef de sa toute première motos-taxis. Le jeune garçon fait partie des 64 récipiendaires d’une formation complémentaire en mécanique moto ainsi qu’en circulation routière, organisée dans le cadre du Projet de réduction de la violence communautaire (CVR) à  Bria.

Au total, ce sont 20 motos qui ont été remises ce 11 décembre 2018 à  ces bénéficiaires, réunis au sein d’un groupement. Une cérémonie a eu lieu à  cet effet dans l’enceinte du bureau de la MINUSCA à  Bria, en présence du préfet de la Haute Kotto, Thierry Evariste Binguenendji et du chef de Bureau de la MINUSCA, Hussain Imtiaz.

Dans son intervention, le Préfet de la Haute Kotto, a tenu à  remercier la mission des Nations Unies d’avoir offert l’opportunité à  ces jeunes de sortir du cercle vicieux de la violence. « La plupart d’entre vous étaient désœuvrés, sans emploi ni perspectives de réinsertion sociale. Maintenant que vous avez eu la chance de développer votre propre activité, je vous invite à  la persévérance. Vous pouvez gagner votre vie en toute honnêteté et faire fructifier votre activité. Pensez à  épargner et à  votre bénéfice. Cela vous permettra d’investir dans d’autres secteurs porteurs et assurer votre avenir », a conseillé Thierry Evariste Binguenendji aux bénéficiaires.

Ces jeunes, identifié afin de pouvoir bénéficier de cette action, ont choisi de quitter les groupes armés auxquels ils appartenaient pour intégrer la vie civile. Un geste fortement salué par le Coordonnateur de la Section du Désarmement Démobilisation Réinsertion et Rapatriement (DDRR) de la MINUSCA, Jean de Dieu Ntanga Nkita « Vous avez rempli votre part du contrat en déposant les armes et à  participer au CVR. Il était donc de notre devoir de vous accompagner dans votre projet de vie », s’est-il exprimé

Pour le chef de Bureau de la MINUSCA à  Bria, Hussain Imtiaz, « les trois mois de formations que ces jeunes ont suivi avec assiduité démontre qu’ils sont conscients des enjeux de la paix et du développement de leur localité ». Il n’a pas manqué de réitérer l’engagement de la mission à  toujours être aux côtés des autorités centrafricaines pour œuvrer en faveur de la paix dans la localité.

Source : ABangui

Laisser un commentaire