Nouvelle session du Dialogue politique à  haut niveau entre la République Centrafricaine et l’Union européenne

0
76


Cette nouvelle session du Dialogue politique organisée le 12 décembre 2018 entre la République Centrafricaine et l’Union européenne ainsi que ses Etats membres, prévu par l’article 8 de l’Accord de Cotonou, a permis de rappeler la vitalité, la constance et la diversité du partenariat entre l’Union Européenne et la République Centrafricaine.

La réunion s’est déroulée sous la présidence de son Excellence le Professeur Faustin Archange Touadéra, Président de la République, Chef de l’Etat, en présence de Monsieur Simplice Mathieu Sarandji, Premier Ministre, Chef du Gouvernement, des Ministres i) de l’Economie, du Plan et de la Coopération, ii) des Finances et du Budget, iii) des Affaires Etrangères et des Centrafricains de l’Etranger, iv) de la Justice, des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, v) des Mines et de la Géologie, vi) de l’Action Humanitaire et de la Réconciliation Nationale, vii) de l’Intérieur chargé de la Sécurité Publique; ainsi que sous la co-présidence de l’Ambassadrice, Cheffe de Délégation de l’Union Européenne, des Ambassadeurs d’Allemagne et de France, de la Directrice Afrique Centrale au sein du Ministère allemand des Affaires étrangères, du Chef de Mission adjoint de l’Ambassade de Belgique, du Conseiller politique de l’Ambassade du Royaume-Uni, du Commandant de l’EUTM et du Chef de la Division Planification Stratégique au sein du Service Européen pour l’Action Extérieure.
Dans son intervention, le Professeur Faustin Archange Touadéra, Président de la République, Chef de l’Etat, a rappelé le rôle crucial de l’action de l’Union Européenne et de ses Etats membres en RCA. Il a insisté sur l’importance du leadership de la mission EUTM pour la refondation d’une armée centrafricaine républicaine, disciplinée et responsable. Il a également salué la contribution essentielle de la mission ECHO pour répondre à  l’urgence humanitaire ainsi que celle du Fonds Européen et de Développement et du Fonds Bêkou pour le relèvement, la stabilisation et le développement du pays.
Le Chef de l’Etat a estimé qu’il était important de disposer de ce canal de communication politique institutionnel au plus haut niveau, impliquant l’Union Européenne mais également ses Etats membres. Ce Dialogue soutenu permet aux deux parties de mener des réflexions d’ordre politique et stratégique sur des sujets essentiels comme la réforme du secteur de la sécurité et la restauration de l’autorité de l’Etat; le processus politique et le processus de paix ; la justice et les droits de l’homme ; l’économie et de la mise en œuvre du Programme de Relèvement de Consolidation de la Paix (RCPCA). Ce Dialogue représente le baromètre d’un partenariat fondé sur le respect et l’efficacité, axé sur les défis du présent et les perspectives d’avenir.
Pour sa part, l’Ambassadrice, Cheffe de Délégation de l’Union Européenne, Madame Samuela Isopi, co-présidente, a exprimé sa grande satisfaction pour la qualité du partenariat existant entre la RCA et l’Union Européenne, animé par un dialogue constructif et constant, portant sur les défis et des engagements communs. A cet égard, l’Ambassadrice et les représentants des Etats membres ont réaffirmé au gouvernement centrafricain la pleine disponibilité de l’Union Européenne à  continuer d’œuvrer pour la stabilité et le développement de la RCA. L’Ambassadrice a également mis l’accent sur le caractère multidimensionnel et intégré de la coopération entre l’Union Européenne à  la Centrafrique, une coopération à  360 degrés, inscrite dans la durée, investissant pour l’avenir et reposant sur les principes de l’engagement mutuel.
Les autorités centrafricaines, l’Union Européenne et ses Etats membres ont souligné les avancées enregistrées depuis le retour à  l’ordre constitutionnel de 2016 et ont rappelé la nécessité de maintenir et d’intensifier les engagements mutuels afin de relever les nombreux défis liés à  la consolidation de la démocratie et de la paix, à  la lutte contre la pauvreté et à  la recherche d’une croissance économique inclusive et durable en République Centrafricaine.
Lors de cette rencontre, les deux parties ont également passé en revue les relations bilatérales ainsi que les affaires régionales et internationales d’intérêt commun dans un esprit de partenariat et de coopération.
Les deux parties ont enfin réaffirmer leur pleine détermination pour raffermir encore davantage les relations entre la République Centrafricaine et l’Union européenne, dans un esprit d’engagement mutuel.

Source : ABangui

Laisser un commentaire