Madame Tina Marguerite Touadéra lance la campagne nationale pour la culture maraîchère 2018-2019 à  Damara

0
68


L’épouse du président de la République, présidente de l’ONG « Groupement des Femmes Agro-pastorales pour la lutte contre le sida (GROUFEPA) », Tina Marguerite Touadéra, a lancé, lundi 10 décembre 2018 à  Damara (75 km au nord-est de Bangui), la campagne nationale pour la culture maraîchère 2018-2019, en remettant des kits aux groupements agricoles, en présence du Représentant de la FAO, Jean-Alexandre Scaglia, et de quelques membres du gouvernement et les notables.

Cette campagne nationale de culture maraichère a permis à  l’ONG « GROUFEPA », en partenariat avec l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), de distribuer aux groupements de ladite commune des semences et des outils agricoles, à  savoir brouettes, houes, moulins à  manioc et décortiqueuses.

La Présidente de l’ONG « GROUFEPA » s’est réjouie du choix de la FAO pour que son organisation prenne le leadership du lancement de la campagne nationale pour la culture maraîchère de 2018-2019.

Cette désignation est le fruit d’un partenariat qui a débuté depuis 2012, date à  laquelle GROUFEPA a reçu de la FAO des appuis en kits maraîchers pour 250 bénéficiaires de Bangui et ses environs, a-t-elle indiqué.

« En 2018, on a mis en œuvre des activités agricoles en soutenant quatre groupements de la commune de Damara, lesquels ont reçu des poussins d’un jour pour élever, aujourd’hui lesdits groupements continuent de produire l’élevage sans interruption avec le concours de la FAO », a-t-elle précisé.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la campagne agricole de l’année en cours, 500 ménages bénéficiaires ont ensemencé plus de 250 hectares de vivriers, a-t-elle ajouté.

Le Représentant de la FAO, Jean-Alexandre Scaglia a relevé que « le maraîchage, l’agriculture et l’élevage, d’une manière générale, c’est l’avenir de la République Centrafricaine ».

La paix en Centrafrique se gagnera par la relance du secteur agricole car 70 % de la population dépend dudit secteur, lequel peut amener du travail, l’espoir et la richesse à  l’ensemble de la population, a-t-il souligné.

Le responsable de la FAO a réaffirmé l’engagement de son institution à  aider les organisations œuvrant dans le secteur agricole par la distribution de kits et en assurant le renforcement des capacités des membres.

Il convient de noter que Madame Tina Marguerite Touadéra et sa suite ont procédé au planting d’un jardin potager au lycée de Damara afin d’encourager les élèves à  s’intéresser à  la culture maraîchère.

Source : ABangui

Laisser un commentaire