Deux cent cinquante enfants déplacés à  Bangui reçoivent des jouets pour la fête de Noà«l

0
138


Bangui – La ministre de l’Action humanitaire et de la Réconciliation nationale, Virginie Mbaïkoua, a remis, mardi 11 décembre 2018 à  Bangui, à  250 enfants déplacés avec leurs parents venant des localités de Bria, Batangafo et Oumba dans la commune de Damara, des jouets et des cadeaux pour la fête de Noà«l, en présence du représentant de la FAO, Jean-Alexandre Scaglia.

Organisée par le ministère de l’Action humanitaire et de la Réconciliation nationale, en partenariat avec l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture, la célébration anticipée de Noà«l 2018 s’inscrit dans le cadre des actions visant à  donner l’espoir et le bonheur à  ces enfants déplacés.

La ministre Virginie Mbaïkoua a exprimé, au nom du gouvernement, sa compassion à  toutes les personnes déplacées.

« Cependant, avec le contexte des crises que le pays a traversées, occasionnant des déplacements massifs des familles, des milliers d’enfants vont certainement célébrer Noà«l sans avoir reçu un cadeau, offert par leur parent en ce moment de réjouissance familiale, et c’est triste », a-t-elle déploré.

Le gouvernement s’emploie à  soutenir les familles déplacées et surtout les enfants qui sont les premières victimes, a souligné Virginie M’baïkoua.

Le Représentant de la FAO, Jean-Alexandre Scaglia, a indiqué que les premières victimes de ces conflits sont des enfants innocents, qui ont besoin de se tourner vers l’avenir, de sentir à  nouveau un vent d’espoir afin de construire leur futur.

Il a par ailleurs fait savoir que la FAO, avec son personnel, a voulu donner à  ces enfants vulnérables en cette fin d’année 2018, un moment de joie, de bonheur et de réconciliation nationale.

Le député de Bria, Arsène Kongbo, a salué le geste salutaire du ministre de l’Action humanitaire et de la Réconciliation nationale et celui du responsable de la FAO en remettant des jouets aux enfants déplacés à  Bangui.

Arsène Kongbo a demandé au gouvernement de tout faire pour ramener la sécurité, la paix et la cohésion sociale dans la ville de Bria afin que les déplacées de cette localité, au nombre de 6 000, puissent retourner chez eux.

Source : ABangui

Laisser un commentaire