Centrafrique : Le cerveau du mouvement criminel de l‘’UPC D’Ali Ndarassa arrêté par la Police et est actuellement derrière les barreaux

0
158


Le N°2 du mouvement criminel de l’UPC D’Ali Ndarras, le nommé Wangaye Didier, âgé de 50 ans, ex maire de la ville de Bambari, conseillé spéciale et secrétaire du gangster et marchands de la mort Ali Ndarassa est derrière les barreaux. Une arrestation qui a eu lieu le 08 décembre de l’année en cours aux environs de 13 heures 30 minutes. Ceci, par une bonne manœuvre et action vénérable des éléments de la police centrafricaine au moment où ce dernier partait payer un moteur de voiture appartenant à  un Douanier du nom de Kouzou.

En effet, aussitôt sur l’instruction de son excellence, M le ministre de la justice garde des sceaux Flavien Mbata , scotché du Directeur Général de la police M. Bienvenu ZOKOUE et du Préfet de la OUAKA. Ceci pour des raisons de sécurité cet arsouille est transféré sous bonne escorte depuis Bambari jusqu’à  Bangui par la police. Ils sont finalement arrivé ici à  Bangui vers 23 heures 55 minutes. Ceci avec l’appui des éléments de l’Office centrafricaine de Répression de Banditisme (OCRB) appelé en renfort pour la circonstance.

Des informations en notre possession font état d’une forte mobilisation de différentes factions de l’UPC et des ex Séléka sous le commandement de leurs généralissimes Hamadou Boungoussé, Mahamat Ali, Garba Ali et autres. Ces excitations et regroupements dans l’objectif de lancer une attaque contre la position des Forces de Sécurité Intérieur (FSI) et des Forces Armées Centrafricaines (FACA) basées dans les localités.

Il faut aussi noter que, ce criminel et traitre de Didier Wangaye est père de 27 enfants, ex instituteur de son état et Payé mensuellement par Ali Darras pour une sommes d’un million cinq cent mille Franc CFA (1 .500. 000). Selon nos sources dignes de foi, son domicile est hyper protégé par une section des éléments de l’UPC natif de cette ville.

D’emblée, le maillon fort, l’auteur du massacre de grande envergure, la tête de proue ou de vipère d’Ali Ndaarra est coupée par les vaillants et dignes fils du pays. En dépit de manque de moyen adéquats, mais ces valeureux fils du pays ont montré leur bravoure. Ce qui veut dire ; si nos valeureux soldats, les éléments de la police, la Gendarmerie et FACA sont dotés comme il le faudrait, le pays pourrait connaitre une accalmie définitive et une normalisation total. En voilà  déjà  un bon exemple.

Eu égard, les sages ont toujours dit : Malgré une longiligne nuit lugubre, le jour va poindre et le soleil finira par apparaître et c’est à  ce moment précis que les bons graines seront extirper des mauvais. La pèche des gros poisons a commencé n’est-ce pas ! A bon entendeur…

Herman THEMONA,

Source : ABangui

Laisser un commentaire