L’élection de Miss Centrafrique, dernier cadeau des Russes à  Bangui

0
208


Ce week-end aura lieu l’élection de Miss Centrafrique dans un pays encore instable et déchiré. Un concours de beauté qui a dà» faire face à  d’innombrables défis logistiques, et dont l’organisation n’a été possible que grâce à  l’aide de la Russie, nouvel allié du régime.

Avec son diadème en stuc, Charlène Sombo ressemble à  une princesse, dont le royaume serait cependant fragile, marqué par une insécurité récurrente et meurtrière. La jeune étudiante de 23 ans, diplômée en «gestion des affaires», sait déjà  prendre la pose, sourire à  la demande. Et affiche fièrement en bandoulière son écharpe en soie, qui rappelle qu’elle a été élue «Miss Bangui 2018» il y a quelques semaines. Ce week-end, elle fera partie des seize finalistes à  concourir pour le titre de Miss Centrafrique.

Source : ABangui

Laisser un commentaire