mardi, juin 25, 2019
Accueil Societé Centrafrique : Human Rights Watch condamne les violations de Droit de l’Homme...

Centrafrique : Human Rights Watch condamne les violations de Droit de l’Homme en RCA

0
156

BANGUI, 10 Décembre2018 (RJDH) — Human Rights Watch a déploré les attaques perpétrées contre les civils en Centrafrique, encourage les forces internationales et nationales à la protection des personnes et sollicite les efforts nationaux et internationaux pour la justice. Cette annonce a été rendue publique dans un rapport mondial2018 à l’occasion de la célébration de la journée internationale de Droit de l’Homme.  

La recrudescence des violences à l’intérieur du pays à susciter la réaction des différentes entités œuvrant pour la paix et les Droits Humains.

Selon le rapport mondial 2018, en 2017, Human Rights Watch a documenté les meurtres d’au moins 249 civils entre Mai et Septembre, commis par divers groupes armés dans les provinces de Basse Kotto, Haut-Mbomou, Mbomou,Ouham et Ouham Pendé.

Le groupe armé le plus en vue dans ces graves violations des droits humains cette année en Centrafrique est l’UPC d’Ali Daras, « L’Union pour la Paix en Centrafrique (UPC), s’est rendu responsable de certaines des pires attaques à Alindao et dans ses environs, dans la province de Basse Kotto, tuant au moins188 personnes entre mai et août. Le groupe a installé une base militaire à Alindao en février, après que la mission de maintien de la paix de l’ONU leur a demandé de quitter la précédente, située à Bambari. Human Rights Watch a enquêté sur les viols d’au moins 25 femmes, âgées de 18 à 50 ans, commis par les combattants de l’UPC pendant les attaques perpétrées contre les communautés locales dans la province de Basse-Kotto au mois de mai. » a souligné le rapport.

Human Rights Watch a rappelé les forces onusiennes au respect des engagements, « la Minusca, a déployé environ 10 050 soldats de la paix et environ 2000 policiers dans de nombreuses régions du pays cette année, mais a peiné à rétablir la sécurité dans les zones clés, et à assurer une protection suffisante aux civils »a déploré le rapport mondial 2018.En RCA, les combats et les attaques menées par les groupes armés ont forcé des dizaines de milliers de personnes à fuir leur maison depuis le mois de mai, portant le nombre total de personnes déplacées à l’intérieur du pays à 601 600 d’après les chiffres fournis par l’ONU, et le nombre total de réfugiés à 538 400, le plus élevé depuis la mi-2014.

Source : RJDH

Laisser un commentaire

WP2FB Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :