samedi, janvier 19, 2019
Accueil Actualités Centrafrique : Des ONG de défense des Droits de l’Homme réitèrent leur...

Centrafrique : Des ONG de défense des Droits de l’Homme réitèrent leur opposition à l’amnistie

0
181

BANGUI, 25 AOUT 2018 (RJDH)—Plusieurs organisations de défense et des Droits de l’Homme en Centrafrique ont réaffirmé leur opposition à toute idée d’amnistie en Centrafrique. Cette position a été exprimée le 24 aout lors d’une conférence de presse conjointe tenue à Bangui.

La Fédération Internationale des Droits de l’Homme (FIDH) ; la Ligue Centrafricaine des Droits de l’Homme (LCDH) et l’Observatoire Centrafricain des Droits de l’Homme (OCDH) réitèrent cette position après que la presse ait publié les 12 revendications non négociations des groupes armés parmi lesquelles figure l’amnistie générale.

Me Barthélemy Mathias Mourouba, avocat des victimes et président de l’Observatoire Centrafricain des Droits de l’Homme estime qu’une amnistie serait contraire à la constitution et surtout permettrait « d’oublier les victimes et les atrocités qui ont été commises ».

« La ligne du forum de Bangui doit être respectée », explique Joseph Bindoumi, président de la Ligue Centrafricaine des Droits de l’Homme qui avertit le gouvernement en ces termes, « puisque nous ne pouvons pas empêcher le gouvernement de discuter avec les groupes armés, on ne peut que lancer des alertes mais le moment venu, sur la question d’amnistie ils nous trouveront sur leur chemin ».

Les douze revendications des groupes armés auxquelles font allusion ces structures des droits de l’homme sont entre autres, l’amnistie, le partage du pouvoir, la révision de la constitution, la révision des accords militaires entre la RCA et la Russie d’une part et avec l’Afrique du Sud d’autre part.

Source : rjdh.org

Laisser un commentaire

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com