A Bossangoa, les Scouts partenaires de la MINUSCA dans la vulgarisation de son mandat

0
199


Dans le but de vulgariser le mandat de la MINUSCA auprès des jeunes, environ 70 chefs scouts venus de Kouki, Markounda, Korompoko, Bouca, Bodjomo, Bossangoa et Paoua (préfectures de l’Ouham et de l’Ouham Pendé), ont approfondi leurs connaissances sur le rôle de la Mission et été formés aux notions élémentaires des Droits de l’Homme. C’était lors d’une rencontre organisée, ce mercredi 22 aoà»t 2018, au lycée moderne de la ville par le bureau régional de la Mission via ses sections Droits de l’homme et Information publique.

L’entrave à  la libre circulation des personnes et des biens, les recrutements des enfants dans les groupes armés, les enterrements de personnes vivantes, accusées de sorcellerie, ainsi que les violences sexuelles liées aux conflits sont entre autres les points soulevés par les participants au cours de cet échange comme les principales entraves à  leurs droits.

Dans son intervention, l’officier Eustorie Nyirakariza s’est appesantie sur les trois caractéristiques de base des droits de l’Homme à  savoir l’égalité, la liberté et la dignité de tout être humain. Elle a, en outre, expliqué aux scouts les différentes actions entreprises par la MINUSCA en matière de promotion des droits de l’Homme, avant d’exhorter ces jeunes à  être des messagers dans leur communauté respective et à  alerter la Mission à  chaque fois qu’une violation sera observée. « Étant engagés à  servir votre patrie, vous devez être toujours prêts à  dénoncer sans hésiter les actes qui entravent les abus faits à  l’être humain sans discrimination aucune. C’est par le respect des Droits de l’Homme que la Centrafrique pourra retrouver la paix », a-t-elle déclaré.

En langue locale Sango, l’officier de l’information publique Marien Nambea a, quant à  lui, sensibilisé l’assistance sur les valeurs de la culture de la paix, la gestion des rumeurs et la résolution pacifique des conflits. Il a indiqué que toutes ces valeurs sont prônées par le scoutisme, un mouvement qui contribue efficacement à  la stabilité et au développement au sein de la société. « Etre un scout, c’est être un éclaireur pour votre communauté. Un modèle, un citoyen exemplaire épris de paix, d’amour et de non-violence. Une personne qui contribue à  l’épanouissement de la population à  travers ses actes et son comportement de tous les jours », a-t-il conseillé.

Au terme de cette rencontre qui s’est voulue interactive, le commissaire national des scouts, Rodrigue Yaonendji, a annoncé que les scouts de Centrafrique dans leur ensemble s’engagent désormais à  soutenir la MINUSCA dans ses multiples actions en faveur du retour à  la paix et la stabilité dans leurs préfectures respectives et dans toute la RCA.

Source : abangui.com

Laisser un commentaire