Le Premier-ministre Simplice-Mathieu Sarandji reçoit les femmes membres de la plateforme de l’Union Africaine

0
201


Bangui – Le Premier-ministre, Simplice-Mathieu Sarandji, a reçu en audience, mardi 10 aoà»t 2018 à  Bangui, une délégation de la plateforme des femmes de l’accord cadre pour la paix, la sécurité et la coopération dans la région des Grands Lacs en mission en République Centrafricaine au sujet de la participation des femmes à  la prise de décision.

La Cheffe de la délégation, Mme Kaziboué, a félicité la République Centrafricaine au sujet de l’adoption de loi en faveur de la femme.

« Notre préoccupation est la manière de faire appliquer ces dispositions et de mettre en place des cadres de suivi de ces accords », a-t-elle déclaré.

Le Secrétaire général des Nations-Unies est le garant de la parité genre et il est utile d’identifier les femmes leaders pour faire le relais dans la mesure où dans la région des Grands Lacs et le Sahel, il y a des femmes compétentes à  impliquer dans la gestion des administrations préfectorales, a-t-elle souligné.

S’agissant de la crise qu’a connue la RCA, elle a suggéré de mettre les femmes ensemble pour lancer les productions et même les associer aux négociations, pendant que les armes crépitent.

Le Premier-ministre Simplice Mathieu Sarandji a, pour sa part, félicité la délégation pour l’initiative de cette mission et a noté l’apport inestimable des femmes au développement national sans discrimination.

Il a mis en exergue la politique du Président Faustin-Archange Touadéra dont il assure la mise en œuvre politique qui consiste à  promouvoir l’émancipation féminine et la formation de la jeune fille pour une relève efficiente.

Il a toutefois reconnu que ces efforts locaux ne bénéficient pas d’assez d’actions de communication pour les valoriser à  l’extérieur.

Enfin au plan législatif, le Chef du gouvernement centrafricain a précisé que les réformes se poursuivent dans le domaine de la promotion du genre malgré les difficultés auxquels le gouvernement est confronté et qu’il compte sur le panel des femmes sages de l’Union Africaine pour soutenir les initiatives des autorités centrafricaines allant dans le même sens.

Il convient de rappeler qu’après la République Centrafricaine, cette délégation doit se rendre en République Démocratique du Congo et au Soudan du Sud.

Source : abangui.com

Laisser un commentaire