Maroc-Niger : convention de partenariat entre les Conseils économiques et sociaux

0
99

Les Conseils économiques du Maroc (CESE) et du Niger (CESOC) viennent de signer une convention de partenariat visant à renforcer les relations entre les deux institutions. Avec comme priorité, mener des réflexions sur la problématique de l’emploi des jeunes et des enjeux climatiques, deux défis auxquels font face les deux pays.

Les relations bilatérales entre le Maroc et le Niger viennent de s’enrichir d’une nouvelle convention de partenariat en vue de promouvoir le dialogue politique ainsi que les échanges institutionnels entre les deux pays. La convention a été signée ce mercredi à Rabat entre Nizar Baraka, le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE) et son homologue du Niger, Elhadj Akoli Daouel, président par intérim du Conseil économique, social et culturelle (CESOC), à l’occasion de la visite de travail que conduit ce dernier, à la tête d’une importante délégation, dans le Royaume.

Selon le communiqué de presse publié à l’issue de la signature, l’initiative « répond à la volonté partagée de développer les échanges entre les deux institutions à travers des réflexions conjointes autour de thèmes d’intérêt commun, de partage d’expertise et de bonnes pratiques, afin d’assister les deux Conseils dans leur rôle en tant qu’instances consultatives, et de contribuer au développement économique et social des deux pays ».

C’est dans ce cadre que la convention qui se décline en une feuille de route commune, va particulièrement mettre l’accent aux thématiques de la promotion de l’emploi des jeunes, des enjeux des changements climatiques, principalement sur la sécurité alimentaire ainsi que sur la migration. Par la même occasion, les deux institutions ont également convenu de coordonner leurs visions et positions à l’échelle des institutions et organisations internationales et régionales dont elles sont membres et partenaires, à l’instar de l’UCESIF (Union des conseils économiques et sociaux et Institutions similaires de la Francophonie), de l’UCESA (Union des conseils économiques et sociaux d’Afrique) et de l’AICESIS (Association internationale des conseils économiques et sociaux et institutions similaires).

Lire aussi : Le Maroc et le Niger consolident leur coopération avec seize nouveaux accords

Coopération sud-sud

La visite que conduit le président par intérim du CESOC à Rabat s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations entre le Niger et le Maroc. Akoli Daouel a d’ailleurs été reçu par plusieurs personnalités du Maroc notamment le président de la Chambre des représentants, Habib El Maliki, ainsi que le vice-président de la Chambre des conseillers, Abdelkader Salama.

L’occasion pour le président du CESOC de souligner l’excellence des relations entre les deux pays et surtout le rôle que le Maroc joue dans la promotion de la coopération sud-sud dans la droite ligne de la politique africaine du Maroc impulsée par le roi Mohammed VI. « Le Maroc est un partenaire sur lequel le Niger peut compter » a fait part le président par intérim du CESOC qui a mis en relief les multiples actions entreprises par le Royaume en faveur de ses pairs du continent ainsi que les nombreux accords de coopération dans tous les domaines visant à dynamiser l’intégration africaine.

Les relations bilatérales entre les deux pays sont assez denses et à plusieurs reprises, des délégations au plus haut niveau de l’Etat, séjournent tantôt à Rabat où à Niamey afin de renforcer les liens historiques. Les domaines de coopérations s’étendent à tous les domaines socioéconomiques et le Niger veut profiter de l’expérience marocaine en matière de gestion du champ religieux, de développement économique ainsi que de gestion de la migration et de la lutte contre le terrorisme.

 

Source : La Tribune Afrique

Laisser un commentaire