Centrafrique : Touadera accueille à  Béréngo 400 FACA formés par la Russie

0
386


Ils sont au nombre de 400 soldats, qui sont arrivée, ce mercredi 30 mai 2018, en fin de formation avec les Instructeurs russes, au camp de Béréngo à  l’ouest de Bangui. Parmi eux, 100 soldats sont issus du Bataillon d’infanterie territoriale 1 et 300 autres de Bataillon d’infanterie territoriale 2. Ils viennent ainsi compléter les 200 soldats de la première phase sortis il y a trois mois pour porter à  600 l’effectif des soldats des FACA immédiatement rendues opérationnelles.

C’est une cérémonie grandiose que le camp militaire de Béréngo a connue. La localité a été brièvement érigée en capitale de la République centrafricaine, puisqu’outre la présence du Chef de l’Etat, Chef suprême des armées, c’est tout le gouvernement de Simplice Mathieu Sarandji dont la Ministre de Défense nationale, Marie Noà«lle Koyara qui est représenté, et le Général Ludovic Ngaïfei Chef d’état-major des armées, ainsi que le corps diplomatique dont l’Ambassadeur de la Fédération de Russie, M. Sergey Lobanov. Même si l’ambassadeur de France n’a pu honorer son invitation et que les journalistes français aient été bloqués à  l’entrée de Berengo, la cérémonie elle, a été riche en couleurs et en surprises, puisqu’il y a eu des démonstrations de guerres par les soldats nouvellement formés par les Instructeurs russes.

En filigrane, il s’agit du renforcement de la coopération renouvelée entre la République centrafricaine et la Fédération de Russie. Et, l’Ambassadeur de la Russie en Centrafrique, M. Sergey Lobanov a été le premier à  s’en réjouir. « La Fédération de Russie et la République centrafricaine portent une longue histoire de partenariat mutuellement avantageux. Nous sommes très heureux de voir renaitre cette tradition de relation d’amitié entre nos deux peuples », a rappelé tout enthousiaste le diplomate russe qui indique que « depuis l’accession à  la magistrature suprême de l’Etat de Pr Faustin Archange Touadera, la relation entre la République centrafricaine et la Russie a pris de l’ampleur et a ouvert de nouveaux horizons ».

A en croire Sergey Lobanov, ce nouvel élan de coopération sur divers plans vient renforcer les relations en Moscou et Bangui, tout d’abord dans le domaine économique et humanitaire y compris la formation des Cadres pour l’économie nationale centrafricaine. Pourtant, souligne-t-il, « le progrès social et économique de la Centrafrique est inséparable de la garantie de la paix et de la sécurité. C’est pourquoi, la Centrafrique a besoin des forces de défense et de sécurité intérieures dignes de ce nom ».

Général Ludovic Ngaïfei qui voyait des nouveaux hommes de mains désormais aptes à  opérer parmi les siens, s’est réjoui de cette deuxième phase des FACA formés par les Instructeurs russes. « Aujourd’hui, nos troupes ici présentes devant vous, ont renoué avec les fondamentaux de l’armée dont l’entrainement en fait partie avec l’accoutumance au feu et l’utilisation réelle des outils de travail, ce que nous n’avons pas connu depuis fort longtemps », a-t-il certifié.

Le Président de la République, Chef suprême des armées a replacé le contexte de la sortie de cette phase des FACA dans le cadre holistique des approches sécuritaires dans le pays. « C’est moment important de voir que notre armée renait, mais il reste beaucoup à  faire parce qu’une armée, c’est la logistique, les équipements, les moyens de terrain. La priorité aujourd’hui, c’est la sécurité du peuple centrafricain, ce qui nous préoccupe », a fait savoir le Chef de l’Etat aux soldats formés, lui qui n’a pas tenu de discours officiel lors de cette cérémonie. « Ce que vous venez de voir, c’est un petit pas. Mais, d’un pas à  l’autre, notre armée va retrouver toute sa splendeur et toute sa vigueur pour assurer la protection de la population », a lancé Touadera.

Profitant de l’occasion, le Président de la République a salué les efforts de la communauté internationale qui appuie la RCA dans cette tache de la reconstruction de l’armée, notamment tous les partenaires et pays qui interviennent aux côtés de la République centrafricaine dans la reconstruction de l’armée. L’Eutm a assuré le la formation faîtière, et maintenant la Fédération de la Russie vient en aide. « C’est ici pour moi l’occasion d’en appeler à  d’autres partenaires et pays amis de nous aider dans ce processus de stabilité, étant donné qu’en ce moment, nous visons des périodes troubles où il y a beaucoup de manipulations. Mais, nous restons sereins, car le peuple voit ce que nous faisant même s’il y a des difficultés. C’est une œuvre de longue haleine que nous y veillons », ajoute le Président Touadera.

Pour clore la cérémonie, et toujours en off, le Président de la République adresse ses vives félicitations aux nouveaux défenseurs et assureurs de la sécurité du peuple centrafricain : « Nous félicitons nos forces qui sont là , étant donné les conditions dans lesquelles ils ont travaillé. Nous saluons leur engagement en tant que patriotes qui se sacrifient pour la protection des autres. C’est à  nous de les encourager pour se mettre résolument au travail pour assurer la protection des autres. De notre côté, nous allons tout mettre en œuvre pour les soutenir avec le soutien de la population pour qu’ils réécrivent leur lettre de noblesse ».

La Patronne de l’armée, Mme Marie Noà«lle Koyara, Ministre de la Défense nationale a rassuré que cette deuxième sortie des FACA de Berengo n’est qu’une étape, puisqu’une vague de 300 à  400 soldats est attendue dans les prochaines mois. Quant au Chargé de communication de la délégation de la Russie en Centrafrique, M. Andrey Elinskiy, les 400 soldats qui sont sortis hier seront immédiatement déployés sur le terrain aux côtés de leurs frères de la première phase, puisque dit-il, « l’objectif de la Russie en RCA, c’est le développement intégral qui commence par la sécurité, la stabilité politique, puisque l’essor économique ».

Source : abangui.com

Laisser un commentaire