Sissi gracie plus de 330 jeunes prisonniers

0
12

M. Sissi avait promis en 2015 de libérer des jeunes gens emprisonnés dans l’implacable répression lancée par les autorités après la destitution par l’armée en 2013 du président islamiste Mohamed Morsi.

« Je demande au ministre de l’Intérieur de permettre à ces jeunes d’être chez eux aujourd’hui pour le ‘sohour' », le repas pris avant l’aube durant le ramadan, a-t-il déclaré, sourire aux lèvres, lors de la conférence diffusée en direct à la télévision égyptienne.

Le mois sacré de ramadan, durant lequel les musulmans jeûnent du lever au coucher de soleil, commence en effet jeudi en Egypte.

>> Lire aussi : 278 personnes renvoyées devant une cour militaire pour « terrorisme » en Egypte

Quelque « 332 jeunes prisonniers » ont bénéficié de la grâce présidentielle, a précisé mercredi le journal gouvernemental Al-Akhbar Al-Youm.

La liste inclut des jeunes opposants arrêtés dans le cadre de manifestations, selon ce quotidien.

Le président Sissi a précisé que sa décision a été basée sur la liste proposée par le comité présidentiel pour les jeunes prisonniers, qu’il avait lui-même formé à la suite de sa promesse en 2015.

Plusieurs vagues de libérations ont eu lieu depuis 2016 sur recommandations de ce comité.

>> Lire aussi : Une militante arrêtée après une vidéo contre le harcèlement sexuel en Egypte

Le régime de M. Sissi est régulièrement accusé par les défenseurs des droits de l’Homme de violer la liberté d’expression et de réprimer toute opposition.

Ces dernières semaines, les forces de sécurité ont arrêté plusieurs manifestants opposés à une hausse du prix du ticket de métro, des opposants critiques sur les réseaux sociaux, un auteur de vidéos satiriques ou encore un blogueur accusé de prôner l’athéisme.

Avec AFP

 

Source : VOA Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here