Centrafrique : le ministre des postes et télécommunications, Justin Gourna-Zacko défie le Chef de l’Etat Faustin Archange Touadéra par sa gestion clanique et chaotique.

0
375

Nous étions en 2016, en pleine campagne électorale où plusieurs candidats étaient en lice pour le palais de la renaissance. Le Chef de l’Etat Faustin Archange TOUADERA quant à lui a promis au peuple Centrafricain la sécurité, la bonne gouvernance, la rupture etc…

Deux ans passé à la magistrature suprême de l’Etat, où il devait amorcer la vraie phase de la mise en pratique de ses projets de société, certains membres du Gouvernement sensés l’accompagner dans ce voyage à la recherche de la sécurité, la bonne gouvernance et la rupture lui mettent des embuches par des pratiques peu orthodoxe.

La reconduction de certains membres du gouvernement a été mal appréciée par certains observateurs de la vie politique en Centrafrique. A l’instar du Ministre cleptomane et clanique Justin GOURNA-ZACKO des Postes et Télécommunications.

Pendant la cérémonie de sa prise de fonction le 18 avril 2016, le Ministre cleptomane et clanique Justin GOURNA-ZACKO a prononcé un discours qui dit en substance « le Département est à la traîne et donc je suis venu le relever » ; mais force est de constater aujourd’hui que le fausser entre lui et son prédécesseur est comme le jour et la nuit.

Il a réussi à mettre soigneusement en place un système de gestion basé sur la cleptomanie et le clanisme. Ce système consiste à écarter tous ceux qui sont sensés défendre l’intérêt général ou s’opposer sans vergogne à sa mauvaise gestion des choses publiques.

Afin de valider sa méthode, il a réussi avec ruse à faire passer son Décret de nomination le 12 décembre 2016. Ce décret est composé en majeur partie des membres de son clan qui ne sont pas des fonctionnaires. Ce sont ceux-là qui composent le cœur du département. Cette pratique clanique va à l’encontre de l’article 47 du Décret n°00.172 du 12 juillet 2000 fixant les règles d’application de la Loi 99.016 du 16 juillet 1999, modifiant et complétant certaines dispositions de l’Ordonnance n°93.008 du 14 juin 1993, portant Statut Général de la Fonction Publique Centrafricaine. « Le fonctionnaire est tenu à l’obligation de neutralité, d’impartialité et d’équité. Les décisions qu’il est appelé à prendre ou les actes qu’il pose dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de ses fonctions ne doivent pas être influencés des considérations d’ordre religieux, ethnique ou politique ».

Nous vous présentons ici la composition de son Cabinet clanique :

Directeur de Cabinet, André NDOMANDJI, Diacre et grand xénophobe,son ancien collaborateur de l’OCPT (Poste) ;
Inspecteur Central des Télécommunications et des Nouvelles Technologies, Chef de Service, Jean Loth GAZALIMA, Pasteur de l’Eglise Baptiste de Bataillon chassé par ses membres pour la gabegie et le don juanisme, fidèle disciple, admis à faire valoir ses droit à la retraite, mais qui refuse de céder son poste, son ancien collaborateur de la Socatel ;
Inspecteur des Affaires Postales, Emelie Dieudonné GBOKOLI, grand dauphin de l’eau douce, son ancien collaborateur de l’OCPT (Poste) soutenu par le DIRCAB ;
Chargé de Mission Postale, Patrice DHISSAU-DJABEANG, retraité, son ancien collaborateur de l’OCPT (Poste) ;
Chargé de Mission des Nouvelles Technologies Benjamin PANZET-SEBAS, affairiste, son ancien collaborateur licencié de la Socatel ;
Chargé de Mission des Télécommunications, Charles Zoé BANGA, avare et meilleur snipeur des missions même qui relèvent du rang des cadres,son ancien collaborateur licencié de la Socatel ;
Directeur Général des réformes Postales, Nasser KPOUGOUROU, poulain du DIRCAB (Poste) ;
Directeur Général du Développement des Télécommunications et de la Promotion des Nouvelles Technologies, Enock GOTHIAS, usurpateur, Maître ès physiques qui se dit Ingénieur des Télécommunications. Grand Traitre et fidèle Directeur de renseignements du Ministre Justin GOURNA-ZACKO depuis qu’il fut Chargé de Mission sous le Ministre Fidèle GOUNDJIKA (Ministères des Postes et Télécommunications).
Le Ministre Justin GOURNA-ZACKO fidèle dans sa mauvaise pratique a soutiré frauduleusement avec l’aide d’une Secrétaire un important document gardé secret dans le tiroir du Ministre Fidèle GOUANDJIKA. Ce jour, le dieu des méchants n’était pas avec lui et le Ministre Fidèle GOUANDJIKA l’a sévèrement sanctionné avec traduction devant le Conseil de Discipline, conformément à l’article 48 du Décret n°00.172 du 12 juillet 2000 fixant les règles d’application de la Loi 99.016 du 16 juillet 1999, modifiant et complétant certaines dispositions de l’Ordonnance n°93.008 du 14 juin 1993, portant Statut Général de la Fonction Publique Centrafricaine. « Tout fonctionnaire est tenu à l’obligation de réserve et au secret professionnel pour tout ce qui concerne les faits et information dont il a connaissance dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de ses fonctions. Tout détournement, toute communication contraire aux règles, de pièces ou documents de service à des tiers sont formellement interdits. Le fonctionnaire ne peut être délié du secret professionnel qu’avec l’autorisation écrite du Ministre dont-il relève ».

Directeur des Affaires Juridiques et du Contentieux, Junior Thibaut Herbert TEKPE, l’artisan du clan, son camarade du Parti CRPS ;
Chef de Service du Protocole, Isidor FINOUROU, orgueilleux et provocateur, méconnaissance de la déontologie professionnelle, son ancien Directeur de Campagne à l’élection législative à Bouca ;
Directrice de la Modernisation des Infrastructures et Equipements des Réseaux Postaux, Nigèle Pierrany YARAWONDI, meilleure avocate de l’équipe, maîtresse du DIRCAB avec qui, il a eu plusieurs enfants, son attachement avec un responsable a provoqué la colère du DIRCAB et qui lui a couté son poste, et actuellement elle serait la copine du Directeur Général du Développement des Télécommunications et de la Promotion des Nouvelles Technologies, Enock GOTHIAS….;
Chef de Service du Secrétariat Particulier, Mariam GBIGBI, sa copine et ancienne collaboratrice de la Socatel.
Alors, on se demande, où est la place réservée aux cadres fonctionnaires relevant de ce département ? Le pourcentage de leur représentation dans ce cabinet est seulement d’1%. A l’heure où les partenaires financiers demandent au Gouvernement de stabiliser les fichiers de solde, certains ministres à l’instar d’égocentriste Justin GOURNA-ZACKO augmente la masse salariale de son département en ne faisant que la promotion des hors statuts en lieu et place des fonctionnaires qui émargent déjà sur le budget de l’Etat. D’après une discrétion proche du Cabinet, l’Inspecteur Central des Télécommunications et des Nouvelles Technologies et le Chargé de Mission des Affaires Postales admis à faire valoir leur droit à la retraite et qui refusent de céder leur poste auraient bénéficié du soutien de Ministre Justin GOURNA-ZACKO. L’attestation de cessation de service qui leur a été délivrée par le Directeur des Ressources semblerait ne pas les inquiéter. Un intéressement leur aurait été versé dans la caisse de la régie dudit département en violation de l’article 9 de l’arrêté n°1069/MFB/DIRCAB du 16 novembre 2011portant création d’une régie au Ministère des Postes et Télécommunications. « En matière des dépenses, le régisseur ne paie que les seules dépenses prévues dans la nomenclature des dépenses en respectant le plafond dans le programme d’emploi. Il s’agit des dépenses suivantes :

Fournitures et équipement de bureau ;
Equipements et consommables informatiques ;
Logistiques ;
Maintenance équipements informatiques et logisti que ;
Financement d’études, formations et recyclages ;
Prime du personnel ;
Frais de gestion ;
Aides sociales.
Le Ministre Justin GOURNA-ZACKO fidèle dans ses pas de dance ZO A YEKE DA PEPE, MBI BA ZO OKO PEPE persiste et signe. Son prédécesseur, après avoir doté le département avec des équipements informatiques, téléphoniques et la connexion Internet a mis en place un Comité chargé de concevoir et mettre en ligne le site Internet du Département. Le Comité a déposé son rapport de travaux sur le bureau du Ministre Cleptomane Justin GOURNA-ZACKO pour des conduites à tenir. Ironie du sort, il a donné le marché de la conception et d’hébergement du site Internet à l’un de ses fils qui se trouverait en étude à N’Gaoundéré au Cameroun. Aucun membre du Comité ni un cadre webmaster du Département n’a été associé à la conception ni à l’hébergement de ce Site. Le Site www.mptic.cf est resté statique et le personnel se demande qui en est le gestionnaire ?

Très fidèle dans sa gestion clanique, il aurait instruit son Directeur des Ressources, le Directeur Général de la Poste et le Directeur Général de l’Agence de Régulation des Télécommunications ART de donner le marché d’achat des tenues du défilé du 1er mai 2018 à sa fille Natacha ZACKO qui est agente à l’ART en défaveur des opérateurs économiques qui payent leurs taxes et impôts.

Monsieur le Ministre, vous et votre fille, vous emmargez sur le budget de l’Etat, vous percevez tous deux vos salaires à la fin du mois. Pourquoi prendre l’argent de l’Etat pour aller acheter des tenues et revenir les revendre à l’Etat ? N’est-ce pas le détournement du denier public ? cette pratique est de nature à biaiser l’article 49 du Décret n°00.172 du 12 juillet 2000 fixant les règles d’application de la Loi 99.016 du 16 juillet 1999, modifiant et complétant certaines dispositions de l’Ordonnance n°93.008 du 14 juin 1993, portant Statut Général de la Fonction Publique Centrafricaine « il est interdit au fonctionnaire d’exercer à titre personnel certaines activités incompatibles avec la nature de sa fonction. Cette interdiction ne concerne pas la production d’œuvres scientifiques, littéraires ou artistiques, ni les enseignements donnés à titre de vacation ».

Natacha ZACKO, en vertu de quel article d’Accord d’Etablissement de l’ART que vous vous êtes appesantis afin d’abandonner le travail pour ce voyage d’affaire. C’est parce que votre père est le Ministre de tutelle et votre grand frère, le neveu à votre père est le Directeur Général de l’ART. Est-ce ça votre référence juridique ? On s’attendait à une réaction disciplinaire de la part du service du personnel. Pourquoi ce silence cathédral du service du personnel de l’ART ? Est-ce un silence complice ?L’avenir nous le dira.

L’article 29, alinéa d, d’Accord d’Etablissement de l’ART du 04 avril 2005 stipule :des permissions exceptionnelles à l’occasion d’événements familiaux touchant directement le foyer pourront lui être accordées sans retenue de salaires dans la limite de quinze (15) jours ouvrables par année civile sur présentation de pièces d’Etat-civil ou justification probante, dans les conditions suivantes :

Mariage du travailleur (3) jours ;
Mariage d’un enfant, du père, de la mère d’un frère ou d’une sœur (1) jour ;
Décès du conjoint (6) jours ;
Décès d’un descendant ou d’un ascendant (2) jours ;
Décès d’un frère d’une sœur (1) jour ;
Accouchement de la femme du travailleur (2) jours ;
Baptême de l’enfant ou des ascendants (1) jour ;
Déménagement (1) jour ;
Maladie grave du conjoint, père, mère et enfant (2) jours.
Natacha ZACKO, vous avez violé cet article 29, alinéa d, du 04 avril 2005. Par conséquent, le droit devait être appliqué dans sa plénitude pour vous.

La manière à laquelle votre père vous a passés le marché, respecte-elle la procédure de passation de marché public ?

Pour l’histoire, le 1er mai 2017, après avoir pris part au défilé, son personnel n’avait bénéficié d’aucune collation. Les uns ont contribué afin de partager des pots et les autres qui n’avaient pas la possibilité étaient revenus chez eux.

Pour le 1er décembre 2017, ce sont les récipiendaires qui ont contribué chacun à la hauteur de 10.000Fcfa afin d’offrir une collation à leurs collaborateurs. C’est le même scénario du 1er mai 2017 qui s’est reproduit cette année.

La méthode clanique de gestion instaurée par le Ministre Justin GOURNA-ZACKO a complètement pollué la collaboration au sein de son département. La quasi-totalité des bureaux sont vides. Une source proche des responsables qui ne sont pas de son cercle vicieux, nous fait savoir que les dossiers ne sont traités que par les membres de son cabinet.

Par conséquent, ils sont là à titre indicatif et attendent la fin de l’heure pour rentrer chez eux. Nous sommes rendus effectivement compte que la quasi-totalité de leurs cahiers de transmission sont vierges.

Quelle est la mission du Ministre cleptomane Justin GOURNA-ZACKO à la tête de ce département ? Pourquoi il a préféré le Gouvernement et abandonné son fauteuil parlementaire ? Il est élu sur la base des projets de société pour la population de Bouca 1, pourquoi ne pas rester à l’Assemblée Nationale en vue d’exécuter ces projets ?

S’il a trahi ses électeurs ensuite son faiseur de roi, Maître Nicolas TIANGAYE, trahir le Chef de l’Etat ne lui sera pas une chose difficile.

D’après le résultat d’une enquête auprès d’un échantillonnage de ses anciens collaborateurs de la Socatel. Le parcours administratif du Ministre Justin GOURNA-ZACKO le cleptomane est rempli des mauvaises pratiques : le clanisme, la xénophobie, la rancune, l’égocentrisme, l’affairisme et la liste est longue.

Voilà la moralité d’une personnalité qui est à côté du Chef de l’Etat. Qu’est-ce qu’elle peut apporter de concret dans la mise en pratique des projets de société du Chef de l’Etat pour son secteur ? Si ce n’est pas seulement la gabegie.

Son passage à la tête du Comité de Gestion de la Socatel a laissé d’une tâche d’huile. A la Coordination Nationale du Projet Fibre Optique, si ce n’est pas la gabegie. Monsieur le Ministre, vous veniez de nommer à la tête de ce projet un nouveau Coordonnateur, qu’attendez-vous pour lui remettre le véhicule de service PRADO couleur grise, immatriculé en TT que vous avez modifié en BG.

Par ailleurs, LE PERSONNEL DU MINISTERE DES POSTES ET TELECOMMUNICATIONS EXACERBE PAR LA MAUVAISE GESTION DE LEUR MINISTRE REMONTE LES BRETELLES ALEURS REPRESENTANTS SYNDICAUX

Le personnel du ministère des Postes et Télécommunications exacerbé par la mauvaise gestion de leur Ministre s’est réuni le jeudi 09 mars 2018 à 10h00mn en une Assemblée Générale extraordinaire dans la salle de conférence de l’Office National des Postes et d’Epargne, pendant laquelle plusieurs points ont été débattus. Il s’agit de :

Compte Rendu des démarches menées auprès des autorités ;
Examen des documents (Arrêtés, décisions et autres) ;
Proposition de rencontre avec le Ministre Contrôleur Général des Sociétés d’Etat et celui des Finances et Budget ;
Divers.
Le personnel serein et déterminé était venu très massivement. Le débat était très houleux. On a remarqué que les intervenants ont parlé sans langue du bois. Au bout d’une heure et demi de débat, l’Assemblée Générales’est sanctionnée par des recommandations fortes à l’endroit des dirigeants dudit département. Il s’agit de l’application pure et simple de l’arrêté n°1069/MFB/DIRCAB du 16 novembre 2011, portant création et fonctionnement d’une régie d’avance et de recettes au Ministère des Postes et Télécommunications, de la Décision n°020/MPTNTIC/DIRCAB/16 du 10 juin 2016, portant mise en place d’un comité de gestion de ladite régie.

La prise de contact avec le Ministre des Finances et du Budget et le Ministre Contrôleur Général des Sociétés d’Etat à la Primature en vue de faire la lumière sur le soi-disant blocage.

Le Ministre Justin GOURNA-ZACKO a plusieurs fois reçu les partenaires sociaux ; mais ces différentes rencontres sont soldées toujours par des promesses irréalisables. Il leur aurait dit que ce sont les deux personnalités citées ci-haut qui auraient bloqué le dossier de primes, c’est ce qui a amené les partenaires sociaux à aller vers elles pour que lumière soit faite.

Un moratoire de deux mois lui a été accordé, dépasser ce délais, le syndicat sera dans l’obligation de déclencher un mouvement de grève. Les arriérés de ces primes s’élèvent à neuf (9) mois.

Le Ministre xénophobe et cleptomane Justin GOURNA-ZACKO gère la caisse de la régie comme sa poche et ne s’inquiète de rien. Le Régisseur nommé par son collègue des Finances et du Budget est un figurant. C’est un poltron, on se demande s’il maitrise ses attributions et à qui, il doit rendre compte.C’est un sieur qui se laisse facilement faire comme du couteau dans du beurre. Devant cette difficulté qu’il traverse, est-ce qu’il a eu l’état d’esprit de tenir informer ses chefs hiérarchiques au niveau des Finances ?

Une preuve tangible de sa mauvaise gestion, la connexion Internet qui desservait les différents services de son département est coupée, car il accuse ses collaborateurs d’utiliser l’internet pour écrire contre lui. Pourriez-vous réaliser qu’un Département en charge des nouvelles technologies peut fonctionner sans la connexion internet ? Comment ses prédécesseurs ont-ils fait afin d’honorer leur engagement vis-à-vis des fournisseurs d’Internet ? Le Ministre Justin GOURNA-ZACKO ne donne pas de l’importance à l’Internet. Pour faire des recherches, les cadres patriotes relevant de son département sont obligés d’utiliser une partie de leur salaire en vue de payer la connexion Internet.

A quand la fin de l’ouragan qui souffle sur le Ministère des Postes et Télécommunications. C’est un audit qui pourrait illustrer davantage ce mystère.

Wait and see !

Source : abangui

abangui

Laisser un commentaire