Centrafrique : mort accidentelle de deux policiers de l’OCRB ce matin à Bangui.

0
402

Deux morts et deux blessés graves parmi les policiers de l’OCRB, c’est le bilan d’un accident mortel très tôt ce matin devant la cathédrale Notre-Dame de Bangui située dans le premier arrondissement de Bangui.

Selon nos informations, l’accident s’est déroulé très tôt ce matin vers 4 heures parmi les policiers de l’office centrafricain de la répression du banditisme communément appelé OCRB en couverture sécuritaire devant la cathédrale Notre-Dame de Bangui lors de la messe de requiem à la mémoire de l’Abbé Baba et des autres victimes qui devrait être inhumés ce lundi.

D’après un officier de la gendarmerie contacté par CNC, tout a commencé par le déclenchement accidentel d’une grenade offensive de l’une des deux victimes mortellement touchées.

Après avoir apporté du soutien militaire aux forces de l’ordre qui faisaient face aux milices d’autodéfense du PK5, l’équipe de patrouille de l’OCRB dirigée par le brigadier Yvon Yorombo poursuit son travail devant la cathédrale Notre-Dame de Bangui afin de sécuriser les fidèles qui assistaient à la messe de requiem célébrée à l’intérieur de la cathédrale.

Arrivée aux environs de 4 heures du matin, l’officier de bord qui dirige la patrouille, le brigadier Yvon Yorombo ordonne à ses éléments d’effectuer une patrouille de balayage dans la ville avant la levée du soleil.

Pendant que le brigadier s’approchait du véhicule, l’un des gardiens de la paix, le major Mokonzapa Sébastien, saute dans le véhicule pour le départ alors que sa grenade, attachée sur sa ceinture, déclenche accidentellement pour écraser tout son ventre. Au même moment,le brigadier, l’officier de bord, quant à lui, a reçu l’éclat de la grenade dans sa tête. Les deux meurent sur place. Deux autres policiers à proximité, eux aussi, sont grièvement touchés par les éclats et transportés à l’hôpital de l’Amitié de Bangui.

Alors que le corps du policier tombé dans la bataille le premier mai dernier lors de l’attaque de l’église Notre-Dame de Fatima devrait être inhumé ce lundi au cimetière de Saint-Paul dans le septième arrondissement de Bangui, voilà encore deux braves hommes de notre police nationale viennent de perdre leur vie ce matin. Une importante perte pour le pays au moment où les Centrafricains comptaient sur les forces de sécurité intérieure (FSI) pour assurer leur sécurité.

Le corps du gardien de la paix Sébastien Mokonzapa va être finalement inhumé aujourd’hui, vu l’état catastrophique de la dépouille.

En tout, deux corps des policiers vont être inhumés ce lundi à Bangui.

Cependant, les autorités du pays, qui bouffaient paisiblement sur leur canapé, ne pensent à aucun moment aux risques encourus par tous ces policiers qui se battent jour et nuit pour nous tous. En comparant les primes de risque empochées par un gendarme ou un FACA, un policier ne bénéficie que de seulement 10% de ce que les autres perçoivent en termes de prime de risque.

En tout cas, le gouvernement doit veiller sur ce point pour le bien de tous hommes en tenue.

Source : abangui

abangui

Laisser un commentaire