Le Porte-Parole de la Présidence, Albert Yaloké Mokpème, résume les activités du Palais de la Renaissance

0
264

Bangui – Le Conseiller en Communication, Porte-Parole de la présidence de la République, Albert Yaloké Mokpème, a animé, samedi 5 mai 2018 à Bangui, un point de presse relatif à la semaine du 30 avril au 6 mai 2018.

Le Conseiller Albert Yaloké Mokpème a expliqué que le 30 avril dernier, le président de la République a reçu les Lettres de créance du nouvel Ambassadeur de Chine en Centrafrique, Chen Dong, qui succède à ce poste à son Excellence Ma Fulin, affecté en République du Congo.

Il a souligné que le mardi 1er mai, fête du Travail, le Président Faustin-Archange Touadéra a présidé le défilé sur l’Avenue des Martyrs, en présence des plus hautes autorités du pays.

Il a fait savoir que c’est sans compter sur les ennemis de la paix et de la République qui ont lancé une « attaque terroriste » sur les fidèles réunis à la paroisse Notre-Dame de Fatima, blessant et tuant plusieurs fidèles parmi lesquels l’Abbé Albert Toungoumalé Baba.

Il a noté que le Chef de l’Etat a appelé le peuple centrafricain tout entier à ne pas céder à la manipulation des commanditaires de ces actes barbares qui veulent ramener le pays dans le cycle de la violence et de la vengeance dans le seul but de diviser ses enfants et de mettre la main sur le pays.

«A toutes les familles qui ont été endeuillées, au nom du peuple centrafricain, le président de la République a adressé toutes ses condoléances et a décrété 3 jours de deuil national », a-t-il poursuivi.

Il a indiqué que dans ces moments douloureux le Président Touadéra s’est rendu à l’Archevêché de Bangui pour présenter les condoléances du peuple au Cardinal Nzapalainga et aux victimes de ces actes terroristes.

Selon lui, c’est après les présidents des 7 Grandes Institutions de la République que le Chef de l’Etat a reçu, jeudi dernier, une délégation composée des présidents des Groupes parlementaires conduite par Jean Symphorien Mapenzi, premier Vice-président de l’Assemblée Nationale venus lui apporter leur soutien dans la gestion de cette crise et annoncer qu’elle va mener dans les jours à venir une diplomatie parlementaire active en direction de la MINUSCA et la communauté internationale.

Il a annoncé que dans la même journée, le Cardinal Nzapalainga a conduit auprès du président de la République une délégation composée de la communauté des Pères et Sœurs de la Fraternité Saint-Joseph, des membres de la famille de l’Abbé Albert Toungoumalé Baba et des autres victimes du massacre du 1er mai.

Enfin, il a indiqué que le gouvernement tient à rassurer la population que les mouvements de groupes armés en direction de la ville de Dékoa dans la Kémo, ont été arrêtés par des ripostes aériennes de la MINUSCA, des armes ont été saisies et que les patrouilles militaires continuent d’être déployées dans la région.

Source : abangui

abangui

Laisser un commentaire