Au moins 11 morts dans un attentat « suicide » contre la commission électorale libyenne

0
56

De son côté, le ministère de la Santé a fait état d’un nouveau bilan de 11 morts et deux blessés.

« Nous avons des martyrs et des blessés. Nous sommes encore sur les lieux », a ajouté ce responsable sous le couvert de l’anonymat, sans donner plus de détails sur le nombre de victimes ou les assaillants.

Selon des témoins, des tirs étaient toujours entendus aux abords du siège de la Hnec, d’où s’élevait une colonne de fumée noire.

La Libye est en proie au chaos depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011.

Deux autorités s’y disputent aujourd’hui le pouvoir: d’un côté, le gouvernement d’union nationale (GNA) reconnu par la communauté internationale et basé à Tripoli, de l’autre, une autorité exerçant son pouvoir dans l’est du pays, avec le soutien du puissant et controversé maréchal Khalifa Haftar.

>> Lire aussi : La Libye commence à préparer des élections encore incertaines

Pour départager les camps rivaux, la communauté internationale et l’ONU pressent pour la tenue d’élections dans le pays en 2018.

La Hnec, considérée parmi les rares institutions crédibles et indépendantes, avait organisé les deux premières législatives en 2012 et 2014, réinstaurant cet exercice après 42 ans d’interdiction sous la dictature.

Elle a déjà achevé le processus d’enregistrement des électeurs pour de nouvelles élections, dont la date n’a pas encore été fixée.

Avec AFP

 

Source : VOA Afrique

Laisser un commentaire