Démission d’un député de la coalition au pouvoir opposé à une nouvelle Constitution au Tchad

0
150

M. Maindoh dénonce une campagne d’humiliation contre sa personne et affirme avoir tous les jours essuyé l’humiliation d’autres membres dudit parti.

Pour lui, l’assemblée nationale est inféodée et exécute les instructions du gouvernement par rapport à la modification de la Constitution.

>> Lire aussi : L‘Eglise veut un référendum sur l’adoption de la nouvelle constitution au Tchad

Le député soutient ne vouloir pas être complice dans l’adoption de la nouvelle Constitution.

Car, déplore-t-il, le travail d’un député tchadien n’est pas digne de foi.

 

Source : VOA Afrique

Laisser un commentaire